• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

1995 : Un avion d'Aerolineas a failli heurter un OVNI


Traduit par le Mufon France, écrit par Francisco Villagran (image d'illustration) source : https://www.ellitoral.com.ar/corrientes/2021-10-3-1-0-0-un-avion-de-aerolineas-casi-choca-contra-un-ovni


Le 3 août 1995, l'avion d'Aerolíneas Argentinas, le vol 674, a été le protagoniste d'une incroyable rencontre dans les airs avec un étrange objet volant non identifié. Alors qu'il s'apprêtait à descendre à l'aéroport de Bariloche, cette lumière, qui l'avait accompagné lors de la dernière étape, s'est présentée devant lui et était sur le point de provoquer un accident mortel. Le commandant de l'avion d'Aerolíneas Argentinas, Jorge Polanco, a déclaré que lorsqu'il était sur le point d'atterrir à l'aéroport de Bariloche, alors que la nuit tombait, il a dû faire une manœuvre désespérée pour éviter d'entrer en collision avec l'étrange objet qui volait très près de l'avant de son avion.


"Il ressemblait à un avion normal, a-t-il dit, mais c'est à ce moment-là qu'il a effectué une ascension verticale rapide et violente, dont nous nous attendions à ce qu'elle transperce une couverture nuageuse dans la région, mais cela ne s'est pas produit".

Au contraire, l'OVNI s'est arrêté brusquement à l'intérieur de la couverture nuageuse, à côté de l'avion d'Aerolíneas, qui tournait à ce moment-là.


Tant le commandant Polanco que l'équipage de l'avion commercial et les passagers ont été les témoins directs de la présence de cet étrange objet lumineux et des manœuvres qu'il a effectuées près de l'avion, mettant en danger la descente vers l'aéroport.


"À un certain moment, il semblait qu'il venait vers nous, mais il a freiné très près de l'avion, comme s'il jouait, c'était un moment terrifiant", ont déclaré les membres de l'équipage effrayés.

C'est l'un des nombreux cas dans le monde de rencontres en plein vol avec d'étranges objets volants. Mais dans ce cas, il y a eu un témoignage inattendu : un avion de la Gendarmerie qui s'approchait également de l'aéroport de Bariloche, avec un groupe d'officiers à bord, a été un témoin direct et privilégié des événements qui se déroulaient tout près d'eux.


Un témoignage précieux


Le pilote d'un avion de la gendarmerie nationale volant à courte distance de l'avion commercial, le commandant Juan Domingo Gaitan, a confirmé avoir vu cette nuit-là une lumière intense se déplaçant à grande vitesse très près de l'avion d'Aerolineas. "Nous avons vu au-dessus du lac Nahuel Huapí, dit-il, alors que nous étions à environ 11 000 pieds, une lumière de couleur ambrée très intense, qui augmentait et diminuait d'intensité et se déplaçait à grande vitesse vers la Cordillère".


En outre, certains officiers de l'avion de la gendarmerie ont également témoigné de l'événement étrange, ce qui a donné à ce témoignage un caractère "quasi-officiel", même s'il ne l'était pas. Pour le chercheur Carlos Ferguson, spécialiste des OVNI à RAO, le phénomène de Bariloche était sans aucun doute un OVNI, même si l'on ne peut pas affirmer avec certitude qu'il s'agissait d'un engin extraterrestre.


L'expert a révélé que le même jour, mais à quatre heures du matin, un couple voyageant de Rio Grande à Ushuaia, a observé une très étrange lumière brillante faisant des mouvements ascendants et descendants. La nouvelle a été rapportée par le représentant de RAO dans cette ville du sud et, bien qu'elle puisse ou non être liée à l'affaire, elle montre que ce phénomène continue de se manifester dans tout le pays.


L'avion de la gendarmerie se rendait à Bariloche pour effectuer une évacuation médicale. Le pilote a déclaré que "lorsque l'avion d'Aerolineas nous a dépassés, nous avons vu la lumière qui l'accompagnait sur sa droite. Nous l'avons vu clairement sous la forme d'une lumière, très intense, qui nous a empêché de distinguer tout type de structure".


Selon le coordinateur du réseau d'études sur les ovnis, qui comprend huit pays du Cône Sud, dont l'Argentine, le Brésil et les États-Unis, "il n'est pas encore opportun d'affirmer s'il s'agit d'un engin extraterrestre, nous devons être prudents et attendre". Cependant, ce cas spécifique a un poids extraordinaire car il a été vu par des témoins hautement qualifiés des forces de sécurité, qui sont capables de démêler toutes sortes de phénomènes aériens.


Les pilotes des deux avions, certains de leurs accompagnateurs, les techniciens de la tour de contrôle de l'aéroport de Bariloche et les passagers de l'avion d'Aerolíneas ont tous reconnu avoir vu un objet aux caractéristiques inhabituelles, un fait confirmé par l'armée de l'air elle-même dans un communiqué, ce qui est plus qu'inhabituel.


Il y a eu un grand nombre de témoins provenant de différentes parties de la ville. L'objet a également été détecté par les appareils de la tour de contrôle et a produit des effets magnétiques dans cette même tour. Tout cela ne fait qu'ajouter des éléments et des témoignages, non seulement humains mais aussi physiques, qui donnent une réalité irréfutable à cette affaire, l'une des plus solides et fondées de ces derniers temps. Tant le commandant d'Aerolíneas, Jorge Polanco, que le commandant de l'avion de la Gendarmerie, Juan Domingo Gaitán, ont été interviewés par de nombreux journaux, radios et télévisions, soulignant la véracité et l'honnêteté de leurs déclarations, qui coïncident à cent pour cent.


En France, le figaro avait publié cet article à ce sujet : https://www.liberation.fr/planete/1995/08/03/rencontre-du-troisieme-type-en-argentine_142263/


Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #argentine #avion #gendarmerie #mufonfrance #vol674 #aerolineas






590 vues0 commentaire