• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Un OVNI vu par plusieurs vols dans le ciel de l'Oklahoma en octobre 2022


Traduit par le MUFON France, écrit par Christopher Sharp


Un incident récemment découvert impliquant plusieurs compagnies aériennes et des phénomènes aériens non identifiés (PAN) dans le ciel de l'Oklahoma le 2 octobre 2022, a fait que l'équipage d'un vol s'est senti "effrayé, sans voix" et "choqué".


L'incident s'est produit tôt le matin et dans les enregistrements obtenus par l'agent spécial du FBI et l'animateur de Discovery+, Ben Hansen, on peut entendre un vol Delta s'adresser au contrôle du trafic aérien (ATC) de Kansas City en déclarant :


"Je pouvais juste voir une lumière très brillante, puis elle s'estompe, puis elle revient, puis elle s'estompe et cela dure depuis 15 minutes, donc nous ne sommes pas sûrs que ce soit le trafic ou pas."

On peut entendre le pilote d'American Airlines répondre : "Très bien, alors nous ne sommes pas fous, je pense", avant de suggérer que l'UAP pourrait être lié à une activité militaire potentielle à Warrensburg, dans le Missouri, où se trouve la base aérienne de Whiteman, où sont stockées des armes nucléaires.


Cependant, cette théorie est écartée par l'ATC, qui déclare que Warrensburg serait à 5 heures du pilote, et non à 10 heures, là où l'e PAN pourrait être vu.


Le PAN est décrit par le vol Delta comme ne bougeant pas, ce qui suggère que la lumière suivait sa direction, selon les commentaires de l'ATC :


"Il est toujours à 10 heures et il n'a pas bougé. Je ne peux pas vous dire la distance, mais elle devient très brillante et s'estompe jusqu'au néant".

Le PAN semblait se trouver au nord des avions signalant le feu, ce qui signifie qu'il pouvait se trouver au-dessus de la région du Kansas, au-delà de la frontière de cet État avec l'Oklahoma. L'ATC n'a pas pu identifier le PAN, et un équipage a également signalé qu'il était "beaucoup plus haut", peut-être hors de portée du radar du trafic aérien.


On peut entendre l'ATC dire à l'équipage de Delta qu'un Airbus 320 se trouve à 80 miles de là, à 10 heures, mais le pilote de Delta a semblé écarter cette hypothèse, répondant : "À moins qu'ils ne fassent des 360° :


"A moins qu'ils ne fassent des 360 avec leurs feux allumés, je ne vois pas ce que c'est d'autre".

Une hôtesse de l'air servant à bord d'un avion voisin se trouvait dans le cockpit au moment où les événements se sont déroulés. La personne s'exprimant sous couvert d'anonymat a déclaré à Liberation Times :


"L'agent de bord qui a répondu à la transmission par radio n'a fait que répéter ce que le contrôle du trafic aérien lui a dit, "soyez à l'affût de toute activité étrange que vous voyez dans la région, et si c'est le cas, signalez-le nous. Nous avons reçu des dépêches de plusieurs pilotes concernant des objets ressemblant à des OVNIs volant dans les environs."

"L'officier de vol a répondu "reçu", une fois que le pilote est revenu de sa pause, l'officier de vol a répété la transmission, le pilote a en quelque sorte ignoré le message, alors j'ai demandé "croyez-vous à ce genre de choses ?". Il a répondu que non, j'ai demandé la même chose à l'officier de vol, et il a répondu : "Oui, il y a définitivement quelque chose d'autre ici avec nous, beaucoup de pilotes en ont été témoins et je viens d'un milieu militaire donc j'en ai toujours été conscient."

L'hôtesse de l'air a déclaré à Liberation Times qu'elle avait eu peur pendant le vol, en raison de ce qu'elle avait entendu, commentant :


"Toute la situation m'a mise très mal à l'aise parce que je n'avais jamais entendu personne dans le secteur en parler. Je fais partie de ces hôtesses de l'air qui peuvent tout gérer, j'adore les turbulences et je ne craque jamais sous la pression, mais cette expérience m'a laissée sans voix.

"Pour la première fois en 14 ans de vol, j'ai été confrontée au fait que nous partagions l'espace aérien avec un objet non identifié volant autour de nous. Je ne vais pas mentir, j'étais effrayé et sans voix."

L'hôtesse de l'air a relayé l'information aux autres agents de bord, qu'elle décrit comme étant choqués :


"J'ai raconté ce qui s'était passé aux autres membres de l'équipage avec lesquels je volais, qui étaient tous de tout nouveaux agents de bord, n'ayant été là que depuis moins de six mois. Ils ont tous eu l'air choqués et ont commencé à me poser des questions puisque j'étais la plus ancienne."


Pour témoigner auprès du MUFON c'est ici !


Pour vous abonner à notre magazine cliquez sur la photo ci-dessous



#ovni #ufo #pan #uap #mufon