Traduction de la première Analyse de l'OVNI Turque

ANALYSE GRAPHIQUE SUR LES VIDÉOS ( Blog archivosOvni)

[ Cette article n'engage en rien le MUFON,

il a été traduit pour la connaissance des fait ].


CONCERNANT LES OBJETS VOLANTS NON IDENTIFIÉS

FILMÉ SUR LE KUMBURGAZ, EN TURQUIE

ENTRE 2007 ET 2009 (RÉSUMÉ)

ANALYSÉ PAR MARIO VALDES SANTIAGO - CHILI

Vidéos brutes originales : Vidéos originales 2007-2009

Tout l'historique de l'affaire : Plus d'informations




RÉSUMÉ DE L'AFFAIRE


Ce cas s'est développé dans la localité de Kumburgaz entre les années 2007, 2008 et 2009. Son principal témoin était un gardien de nuit nommé Yalcin Yalman, qui, pendant son service, a enregistré sur vidéo des objets étranges qui apparaissaient au lever du soleil comme flottant ou se transformant en vol au-dessus de la mer sur la côte de Marmara. Yalman a pu filmer de nombreux segments vidéo, certains pendant la journée, accompagné de témoins avec lesquels il s'est entretenu pendant le tournage.


Note : (Cette analyse concerne la vidéo sur les OVNI en Turquie. Les objets ont été repérés au-dessus de la mer près de la Turquie

entre 2007 et 2009, et dont les résidents locaux ont été témoins).


L'une des particularités de ce cas est que les images ont été prises avec un appareil photo doté d'un adaptateur pour les gros plans de 200X optique, ce qui permet d'obtenir une grande quantité de détails des objets.


Dans un premier temps, les vidéos ont été analysées et rendues publiques par l'organisation SIRIUS UFO, dirigée par le chercheur Haktan Akdogan. Cette affaire a fait la une des journaux en Turquie et dans d'autres pays. Elle a également déclenché un grand débat entre les membres officiels de la communauté scientifique turque. Plus précisément, le Conseil national pour l'étude des sciences et des technologies (TUBITAK) s'est intéressé à l'analyse des séquences originales, dans l'intention de déterminer que la vidéo n'était rien d'autre qu'un canular, jouant sur l'idée de modèles réduits, de jouets ou de CGI.


La bande originale a été remise aux représentants de TUBITAK en direct à la télévision dans leur propre siège. Une fois l'analyse terminée, ils ont remis un rapport officiel dont nous avons tiré le fragment suivant :


"Les objets observés sur les images ont une structure faite d'un matériau spécifique et ne sont en aucun cas une animation CGI ou un type d'effets spéciaux utilisés pour la simulation en studio ou pour les effets vidéo. La conclusion de ce rapport est donc que les observations ne sont pas un modèle, une marquette ou une fraude" et la dernière partie du rapport, "il est conclu que les objets observés ont une structure physique et sont faits de matériaux qui n'appartiennent à aucune catégorie (avions, hélicoptères, météores, Vénus, Mars, satellites, lumières artificielles, lanternes chinoises, etc.) et qu'ils entrent pour la plupart dans la catégorie des OVNI (Objets Volants Non Identifiés et d'origine inconnue)".


D'autres analyses ont été effectuées par des spécialistes de la vidéo, des sociétés d'édition d'images et d'effets spéciaux du Japon, de Russie et de Turquie, qui ont tous abouti aux mêmes conclusions. Au Chili, j'ai demandé au professeur José Atenas d'examiner techniquement les vidéos, un expert en graphisme et vidéo ayant plus de 30 ans d'expérience à la télévision. Dans son appréciation, José Atenas est également parvenu aux mêmes conclusions, à savoir que les images sont authentiques.


Jusqu'à présent, personne n'a pu démontrer que les enregistrements sont le fruit d'astuces ou d'une quelconque manipulation. Par conséquent, le débat s'est davantage concentré sur la nature et l'origine des objets filmés par Yalcin Yalman.


QUELQUES CONSIDÉRATIONS


Pour être honnête, au début, mon idée était d'analyser les vidéos en espérant y trouver des éléments qui prouveraient une possible fraude, en tenant compte de la manière spectaculaire dont l'affaire a été étiquetée (on a annoncé que pour la toute première fois un OVNI était filmé avec ses occupants précisément à l'intérieur d'un des objets) ; ce n'est pas un problème mineur pour ceux d'entre nous qui sont obsédés par ces thèmes. C'est par scepticisme, et pourquoi ne pas le dire, avec une citation de préjugé, que j'ai décidé de prendre un peu de temps et d'examiner les fragments du film. On pourrait dire que mes attentes étaient de "trouver la ficelle de la marionnette".


Pour faire l'analyse, j'ai utilisé des copies électroniques des vidéos originales, qui m'ont été données par l'enquêteur turc Haktan Akdogan, qui a pris cette affaire en main. J'ai rencontré Haktan personnellement pour commenter cet incident et je lui ai été très reconnaissant de me remettre une copie de la bande originale, avec laquelle j'ai pu accomplir ce travail.


L'analyse sera exposée de manière chronologique et séquentielle, dans le même ordre que les recherches et les résultats sont venus.


Enfin, ce que je présente ici n'est qu'une partie de tout ce qui a été extrait des vidéos et de l'analyse des images. C'est beaucoup de matériel et quand le moment sera venu, je compléterai cette publication avec d'autres résultats.


LE DÉBUT DE L'ANALYSE ET LES PREMIERS PHOTOGRAMMES OBTENUS


Comme je l'ai déjà mentionné, l'objectif de cet examen était de trouver des éléments qui révéleraient une fraude ou un coup monté dans les séquences de la vidéo. Pour cela, j'ai réalisé une observation exhaustive des images, avec un gros plan considérable et un traitement image par image. Les segments vidéo utilisés dans cette partie correspondent aux dates du 8 juin 2008 et du 13 mai 2009. (1 et 2)


Note : (L'intégralité de la séquence brute utilisée pour cette analyse se trouve en bas)


Étant donné que les aspects les plus spectaculaires de l'affaire reposent sur la présence présumée d'occupants d'OVNI dans les images, le point d'observation était principalement centré sur la zone centrale de l'objet, c'est-à-dire là où, selon le témoin, il y avait "quelqu'un", ce qui a été interprété comme les occupants ou l'équipage. En résumé, les archives de l'affaire indiquent qu'au centre de l'objet se trouve une sorte de porte ou de fenêtre qui reste parfois ouverte et d'où l'on peut voir deux "têtes", qui correspondraient aux occupants glissants.


Peu de temps après l'examen, j'ai pu observer quelques photogrammes qui m'ont causé de l'étrangeté et de l'étonnement. Ma première réaction a été de dire "Bingo ! Il y a quelque chose ici". Après une seconde vue du fragment, j'ai pu isoler une séquence qui semble, pour le moins, intéressante. Non seulement en raison de la clarté des prises, mais aussi parce que l'enquête a commencé à se complexifier du point de vue des différentes théories d'explication possibles. En fait, à ce stade, une série de questions apparaissent, que je commenterai plus tard.


Concrètement, la séquence montre avec une clarté acceptable le moment où l'une des figures, apparemment de caractéristiques humanoïdes, se lève puis regarde et elle reste une fraction de temps à regarder droit devant. L'apparence est celle d'une tête avec deux yeux relativement grands et sombres. Il est également possible d'interpréter quelle partie du corps de la figure reste à voir comme un corps ou un petit torse par rapport à la tête. (3 et 4)



Dans cette image, un seul filtre de niveau a été appliqué, ce qui a augmenté la luminosité de la scène. Cela permet d'extraire le plus de données possible que la caméra pourrait capturer, sans modifier la qualité de l'image.


Après avoir vérifié d'innombrables fois cette séquence de photogrammes (5), j'ai acquis la conviction que la figure en question n'est pas statique ; au contraire, elle est en mouvement permanent, en général avec la "vue" regardant vers le bas, à l'exception de ce segment, dans lequel la figure se trouve dans cette position pour regarder fixement à l'avant, pour ensuite abaisser à nouveau la "vue".


5) Ici, des parties des photogrammes consécutifs,

résumée dans les 4 principales.

Dans la première, le chiffre commence à monter, tandis que

l'image commence à baisser par rapport aux paramètres.

(Je vais vous expliquer l'importance de ce détail).


Dans la deuxième image, la figure a la tête droite, en position "regard vers l'avant".


Dans le troisième photogramme, la figure garde sa position.


Enfin, dans la quatrième image, la figure revient à sa position initiale.

VOICI LA SÉQUENCE COMPLÈTE AU RALENTI

ET AVEC UN EMBOSSAGE DU NIVEAU DE LUMIÈRE ( voir sur le site www. http://archivosovni2.blogspot.com/2012/04/graphic-analysis-on-videos-regarding.html )

(la séquence sera mise en boucle toutes les 2 secondes)

Pour compenser les différences entre les affichages, les deux options.


Cette séquence est produite alors que l'image, c'est-à-dire l'objet, commence à s'abaisser par rapport au décor, ce qui, à mon avis, est dû à un mouvement ascendant de la caméra. Ce mouvement produit en général une distorsion de balayage dans l'image, un artefact de mouvement hors foyer. Eh bien, simultanément, pendant que cela se produit, la figure réalise l'action de relever la tête, en s'opposant à la diminution de l'image et en annulant le balayage de la distorsion. C'est-à-dire qu'une synchronisation de l'image a lieu dans la zone où se trouvent les deux mouvements opposés, ce qui produit une clarté et une netteté dans la zone. Lorsque la figure revient pour abaisser la tête, elle le fait dans le même sens descendant de l'image, en revenant pour générer le flou du mouvement.


Dans la séquence de gros plan suivante, (6) il est possible de voir que la figure "humanoïde" est visible même sans avoir besoin d'appliquer le zoom.


S'il est vrai que les images précédentes soient des échantillons plus clairs que j'aurais pu obtenir de la figure centrale, il y a de grandes séquences et des photos d'intérêt que j'ai sélectionnées. Néanmoins, pour des motifs d'espace et de temps permettant de les expliquer, j'ai choisi les trois images fixes suivantes (7, 8 et 9) qui soutiennent l'hypothèse selon laquelle la figure en analyse est réellement dans l'enregistrement et n'est pas le produit de jeux de lumières et d'ombres ou d'une mauvaise interprétation d'un autre élément. À mon avis, la figure humanoïde est dans le tournage et est en mouvement constant.


Y EN A-T-IL PLUS D'UN ?

À ce point de l'analyse, il me semble important de clarifier les questions

de savoir s'il y a deux personnages avec ces caractéristiques qui apparaissent dans les vidéos. Pour cela, j'ai concentré l'analyse dans la zone gauche. L'idée est de savoir s'il est possible de trouver dans cette zone une image similaire à celle qui a été exposée précédemment.





Ici, vous pouvez apprécier à gauche de la figure exposée précédemment que nous en trouvons une autre de caractéristiques similaires, de proportion égale et dans une position légèrement inclinée vers le bas. On voit clairement la forme de la tête et des deux yeux foncés, de forme absolument symétrique.


Eh bien, après avoir vérifié les vidéos dans différentes configurations de reproduction, j'en suis arrivé à une conclusion assez étrange et complexe, à savoir expliquer sans montrer simultanément les fragments de vidéo, ce qui est difficile à faire de cette façon. Néanmoins, je vais essayer de le faire au moyen d'images fixes isolées et de dessins explicatifs.


Ce qui se déplace devant les figures que nous avons vues précédemment semble être une troisième figure. Celle-ci a des caractéristiques différentes des précédentes. Concrètement, c'est une figure avec un aspect "insectoïde" dans sa forme et ses mouvements. S'il fallait la décrire ou la classer d'une manière ou d'une autre, je dirais qu'elle ressemble beaucoup à une mante religieuse. Elle est de couleur marron, sa tête n'est pas aussi grosse que celle des précédentes et est de forme triangulaire. Elle a deux yeux très grands et très sombres, situés sur les côtés de la tête et de forme ascendante. Il semble avoir un long cou et un corps très mince. En regardant attentivement les vidéos, il est possible de distinguer ses bras tendus comme le fait la mante. Sa position dans la scène est de profil orienté vers le côté gauche de l'image, son corps reste incliné ou courbé, déplaçant en permanence la tête et les bras, et s'incline simultanément vers l'avant.


(En analysant le mouvement de cette figure et des autres, j'ai réparé de façon assez singulière la façon dont elles se déplacent. Ci-après, je commenterai ce point).


Je vais maintenant exposer une série d'images fixes qui montrent la figure que je viens de décrire (12, 13, 14, 15 et 16). Je répète que la meilleure façon de vérifier cette constatation est de regarder les vidéos, dans différentes configurations de reproduction. Néanmoins, je pense que les photos suivantes peuvent servir à étayer cette hypothèse.




Dans ces clichés, je montre l'emplacement de la figure dans la partie supérieure.


Les dessins (de mon auteur) interprètent ce qui apparaît dans les vidéos. Ils sont un mélange entre les informations recueillies à partir de l'analyse de la forme et du mouvement de la figure et les images fixes. Bien que les détails les plus fins n'apparaissent pas clairement dans ces captures, ils ont été recueillis à partir des informations obtenues après l'analyse de la totalité des vidéos. Dans certains segments et images fixes, certains détails apparaissent avec une grande clarté et dans d'autres fragments, les éléments sauvés sont différents. Après avoir rassemblé tous les détails, il est possible d'arriver à la conclusion que les dessins montrent. Par exemple, dans ces images fixes, les dessins sont basés plus que tout sur l'emplacement de la tête, des yeux et du torse, et je les ai superposés aux images figées. Le détail des bras, par contre, a obtenu de l'observation des vidéos en mouvement, ce qui s'avère très complexe d'exposer de cette façon.


Analyse des images en 2012 a compléter sur le blog dont voici l'adresse et ou vous retrouverez LES vidéos originales.


http://archivosovni2.blogspot.com/2012/04/graphic-analysis-on-videos-regarding.html


L' analyse des vidéos a été reprise en 2019 et c'est Paris Match qui s'en est fait l'écho

https://www.parismatch.com/Actu/Insolite/OVNI-un-lifting-numerique-pour-la-video-choc-de-Kumburgaz-1659300


Après avoir lu ces articles, ainsi que les analyses, et les vidéos associées, chacun sera en mesure de se faire une opinion sur le mystère de l'OVNI de Kumburgaz !


         Les principaux buts du MUFON

 

  •  ENQUÊTER  sur les cas d’observation d’ovni reçus du grand public et  intégrer les  informations dans la base de données du MUFON (CMS)  pour les rendre  accessibles aux chercheurs du monde entier.

 

  •  PROMOUVOIR  l'étude des ovnis afin de découvrir la vraie  nature  du phénomène, avec un regard sur de possibles développements  scientifiques ainsi que l’amélioration des  conditions de vie sur  notre planète.

 

  • INFORMER le public sur le phénomène ovni et ses impacts possibles  sur la société.