top of page
  • Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Lettre d'Albert Einstein sur les OVNIs


Traduit par le MUFON France, écrit par Erin McCarthy


Dans la soirée du 19 juillet 1952, un incident étrange s'est produit dans le ciel de Washington, D.C., qui a duré jusqu'aux premières heures du 20 juillet.


Les contrôleurs aériens ont vu des objets se matérialiser sur leurs écrans radar et survoler la Maison Blanche et le Capitole - un espace aérien restreint. "C'était très erratique. Il allait de gauche à droite", dira plus tard l'un des contrôleurs aériens. "Nous savions que ce n'était pas un avion, car un avion vole dans une seule direction. Mais c'était un signal fort, comme un avion". Un pilote de Capital Airlines a rapporté avoir vu six lumières se déplaçant rapidement qui n'avaient "aucune queue, aucune forme reconnaissable ... juste des lumières brillantes dans un ciel sombre" au cours de 14 minutes. Le radar de l'Air Force a également détecté les objets, quels qu'ils soient, mais ils ont disparu aussi vite qu'ils avaient été repérés. Les jets brouillés envoyés pour enquêter n'ont rien trouvé.


À ce moment-là, les OVNIs étaient un sujet brûlant aux États-Unis, en partie grâce à un article paru dans le numéro d'avril 1952 du magazine LIFE intitulé "Avons-nous des visiteurs de l'espace ?". Ce qui se passait à D.C. allait s'avérer être "le point culminant de l'agitation de 1952", écrit Curtis Peebles dans Watch the Skies ! A Chronicle of the UFO Myth, et a fait passer l'obsession des soucoupes volantes à la vitesse supérieure. "Les objets volants non identifiés ont alors explosé dans la conscience publique", a déclaré Mark Rodeghier, directeur scientifique du Center for UFO Studies, au New York Times en 2018. "Il y avait une inquiétude d'une manière que vous n'aviez jamais vue auparavant".


La presse s'est déchaînée. "Des saucières s'agitent au-dessus de la capitale", a crié un seul titre sur l'incident, qui a fait la une dans tout le pays - et dans le monde entier.


Ce sont peut-être ces gros titres qui ont incité le pasteur évangélique Louis A. Gardner à écrire au physicien Albert Einstein pour lui demander son avis sur les soucoupes volantes. Gardner se demandait s'il croyait que les soucoupes venaient de l'espace, en particulier de Mars ou de Vénus. Ou bien les ovnis étaient-ils des sortes d'expériences technologiques militaires créées par l'armée de l'air américaine... ou par les ennemis de l'Amérique ?


À ce stade de sa carrière, Einstein est l'un des scientifiques les plus renommés au monde. Il a publié sa théorie de la relativité générale, a reçu le prix Nobel de physique, s'est élevé contre le racisme en Amérique et a incité l'ancien président Franklin Delano Roosevelt à poursuivre la recherche nucléaire, influençant ainsi la création du projet Manhattan (un fait qu'il regrettera par la suite). Et il poursuivait ses recherches à l'Institute for Advanced Study de l'université de Princeton, bien qu'il ait techniquement pris sa retraite en 1945.


Einstein était célèbre et occupé - on aurait donc pu le pardonner s'il avait choisi de ne pas répondre à la demande de Gardner. Mais il a répondu, le 23 juillet 1952, sur du papier à en-tête de l'Institute for Advanced Study.


"Cher Monsieur", écrivait Einstein. "Ces gens ont vu quelque chose. Ce que c'est, je ne le sais pas et je ne suis pas curieux de le savoir. Sincèrement vôtre, Albert Einstein."


C'est une réponse intéressante de la part d'un homme qui a toujours défendu la curiosité. "L'important n'est pas d'arrêter de se poser des questions. La curiosité a sa propre raison d'être", a-t-il dit un jour. En fait, quelques mois seulement avant que Gardner ne lui écrive, Einstein a déclaré à son biographe : "Je n'ai pas de talents particuliers. Je suis seulement passionnément curieux".


Quelles que soient les raisons pour lesquelles il n'était pas curieux de savoir ce que les gens voyaient exactement dans le ciel américain, la réponse succincte d'Einstein à Gardner a fait la une des journaux américains (certains articles ont même présenté des photos d'un Gardner étourdi tenant la lettre). " Les soucoupes ne sont pas le plat d'Einstein ", titrait un journal avec un jeu de mots dans un article sur la lettre. "Curieux des disques célestes ? Pas 'le cerveau'", lisait-on dans un autre journal.


On parle aussi des nouvelles ? D'autres OVNIs au-dessus de Washington, apparus dans le ciel les 26 et 27 juillet. Les radars ont repéré jusqu'à 14 objets dans le ciel. Un sergent de la base aérienne d'Andrews a vu "une lumière blanche bleutée se déplacer ... à une vitesse incroyable. ... Ces lumières n'avaient pas les caractéristiques des étoiles filantes. Il n'y avait pas de traînées et [elles] semblaient s'éteindre plutôt que de disparaître, et se déplaçaient plus vite que n'importe quelle étoile filante que j'ai jamais vue".


L'Air Force a reçu un nombre record de 500 rapports d'OVNIs ce mois-là. Elle a nié que ce qui avait été vu était un de ses engins, et a finalement attribué ce qui s'était passé (qui allait être connu sous le nom de "l'invasion de Washington") à la météo et aux météores - mais les vrais croyants, et ceux qui avaient vu les phénomènes eux-mêmes, n'étaient pas convaincus.


Pour vous abonner à notre magazine cliquez sur la photo ci-dessous



#ovni #ufo #pan #uap #mufon #einstein



bottom of page