• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Journal d'un Enquêteur


Chronique de Sylvain Matisse auteur et spécialiste des OANIS , enquêteur à Mufon France .

Le 19/03/2022 .


Une certaine base de données fiable .


Nous rassemblons au fil du temps au gré des témoignages, des informations et des événements des pièces à conviction. Les différentes analyses permettent à plus ou moins long terme d’assembler le « puzzle» que constitue l’épais dossier des affaires non classées dans lequel s’intègre l’énigme OVNI/ OANI.


Il est important de lister et archiver les anomalies et les événements récurrents dans une base de données. Les spécificités recueillies ça et là ayant un rapport direct ou indirect avec les OVNIS aideront tôt ou tard à résoudre une partie des cas et peut-être même de comprendre certaines fonctions, certains rouages.


C’est en outre grâce à certains compléments d’informations suite à des investigations que nous savons par exemple que les activités menées par des services R&D ( pôle Recherche et développement ) du complexe militaro-industriel sont impliqués concernant certaines réalisations. Souvent les diverses applications et certaines réalisations sont liées à des projets qui deviennent pour certains d’entre eux des programmes spéciaux. Ces programmes spéciaux sont souvent protégés par le sceau secret défense à divers niveaux selon l’importance du projet.


Comment pouvons nous savoir si notre base de données est fiable ?

En fait ce n’est pas compliqué. Ce sont des événements de grande ampleur ou de grande importance qui trahissent les secrets.


En ce moment le conflit en Ukraine d’un côté, les intimidations entre iraniens et israéliens d’un autre et les menaces pour l’instant d’ordre diplomatique entre les USA et la Chine sont de parfaits exemples qui démontre que la guerre froide a seulement été en sommeil mais n’a jamais cessée au fond, elle a simplement évoluée !


Cette série d’événements anxiogènes nous indique la ligne directrice que suivent des gens au pouvoir de tous ces pays industrialisés qui sont impliqués d’une manière ou d’une autre dans ces conflits d’intérêts. Mais surtout, ceci nous révèle les plans qui en ont découlé bien avant que cela dégénère en guerre , ou va dégénérer en conflit armé à un instant ou à un autre . C’est juste prévisible lorsque nous nous informons avec une certaine assiduité et lucidité.


Ainsi la somme d’informations recueillies sur des performances de certains OVNIS ou *OANIS ( *ces choses qui naviguent dans certains profondeurs sans sortir de ce milieu sous-marin obligatoirement) nous enseigne déjà sur les armes, les structures futuristes etc, et surtout le degré atteint par les nouvelles technologies employant d’autres matériaux , des méta matériaux, etc.


Les nanotechnologies, l’intelligence artificielle, les drones et les robots autonomes sont déjà sur le marché au nez et à la barbe des citoyens lambda .


L’intelligence artificielle par exemple s’intègre très bien sur des armes volantes dont des missiles en corrigeant directement les trajectoires afin d’éviter que ces armes ne soient détournés par les défenses traversées lors du trajet avant l’impact .


IA devient de plus en pus performante au point qu’elle est presque autonome . Ceci est digne d’intérêt de se pencher un peu sur ces nouvelles technologues sophistiquées car elles représentent le nec plus ultra de la haute technologie.


Bien entendu nous ne savons pas tout, loin de là. Nous ne savons toujours pas d’où découle ces nouvelles technologies, d’où viennent ces nouveaux matériaux ou bien encore comment ont-ils été obtenus, découverts ou fabriqués ?

L’actualité ces derniers jours soupçonne que la Chine aurait à bord de l’un de ses navires de guerre un canon électromagnétique !


Extrait de la source: (trustmyscience.com ) ci-dessous :


Un navire de guerre de la marine chinoise armé de ce qui ressemble à un canon électrique à propulsion électromagnétique (soit « railgun » en anglais), a apparemment pris la mer, probablement pour des essais en haute mer.


Le navire de débarquement de chars Haiyang Shan de classe 072II Yuting et son arme ont été repérés le long du fleuve Yangtsé, au chantier naval de Wuchang. Les dernières photos du navire sont apparues sur les réseaux sociaux il y a quelques jours, et montrent le navire équipé du railgun.


Des médias chinois ont révélé en mars dernier, soit près de deux mois après la publication en ligne des toutes premières images du bateau qui a été surnommé le « monstre du fleuve Yangtsé », que la marine de l’Armée de libération du peuple chinois « accomplissait des succès notables concernant les armes de pointe, y compris des tests en mer avec un canon électrique à propulsion électromagnétique ».


La chine semble franchir un cap en se donnant les moyens.


Encore IA et encore la Chine !


Ce 19 mars 2022, un article révélait que l’empire du milieu investit pour se doter d’une base sous-marine autonome équipée de IA ( l’intelligence artificielle) , rien que ça !

Extrait article ci-dessous du média : trustmyscience.com/


Le projet, qui doit en partie son nom à Hadès, dieu du monde souterrain de la mythologie grecque, a été lancé ce mois-ci à l’Académie chinoise des sciences à Beijing, après une visite effectuée en avril par le président chinois Xi Jinping dans un institut de recherche sur les eaux profondes. Xi a exhorté les scientifiques et les ingénieurs à oser faire quelque chose qui ne l’a jamais été auparavant.


« Il n’y a pas de route dans la mer profonde, nous n’avons pas besoin de courir après d’autres pays, nous sommes la route », a-t-il déclaré.

Le projet coûtera 1.1 milliard de yuans (140 millions d’Euros) aux contribuables chinois, ont annoncé les scientifiques. C’est deux fois moins que le coût du radiotélescope FAST — le plus grand au monde — situé dans la province de Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine. Comme une station spatiale, le complexe sous-marin aura des plates-formes d’amarrage. Les ingénieurs du projet devront développer des matériaux capables de résister à la pression de l’eau à de telles profondeurs.


Bien entendu certains sceptiques diront qu’il y a beaucoup de propagande pour impressionner , ce qui n’est pas faux pour autant . Mais tout de même aucun pensait que les russes mentaient en annonçant qu’ils développaient de l’armement hyper véloce . Les torpilles ultra rapide ne sont pas encore prouvées , mais ce n’est probablement qu’une simple question de temps ,mais en revanche les missiles balistiques hypersoniques sont un fait !


Le sénateur du Nevada Harry Reid décédé récemment mentionnait la Chine comme une possible responsable de certaines activités aéronavales dans les mers et les océans, notamment lorsqu’il évoquait les «révélations du pentagone « et le l’épineux dossier de l’ AATIP mettant en cause directement la marine américaine ( US Navy) avec des OVNIS et des USO ( OANIS).


Ce sénateur n’a pas écarté cette probabilité, est-ce une diversion, un autre genre de désinformation ? En supposant que Harry Reid ait cherché à «noyer le poisson» est - ce pour dissimuler une réelle présence de nature exotique ou bien pour protéger des manœuvres américaines d’un autre âge ? Ces questions méritent d’être posées et surtout des réponses promptes et sans détours .


L’énergie la clé !

Le regretté physicien nucléaire et ufologue Stanton Friedman l’a bien compris , l’énergie est nécessaire pour la survie d’une espèce dite civilisée, surtout si celle- ci compte bien perdurer à travers le temps et l’espace !

La petite «démonstration faite plus haut dans cet article nous aide à comprendre que tout système d’exploitation allant des structures sous marines, de véhicules, de stations, d’armement comme les canons à plasma , les faisceaux à particules ,les lasers ou autre , tout ceci produit ou fonctionne grâce à de l’énergie.


Alors pourquoi en serait-il autrement avec une autre civilisation ?


Lorsque nous prêtons attention à certains dossiers ufologiques comme le cas de Rosedale en Australie un certain 30 septembre 1980, il semble évident que l’OVNI aperçu sur une exploitation agricole est venue prendre de l’eau (qui semble avoir été filtrée) pour certainement refroidir un réacteur nucléaire au sein de ce «vaisseau «. Ce cas est entièrement disponible dans le prochain numéro de la revue LDLN ( Lumières Dans La Nuit ) notre partenaire .


La réponse n’est -elle pas quelquefois sous nos yeux ?


En conclusion .


Lorsque les cas sont sérieusement épluchés comme nous le faisons au Mufon et pas seulement le Mufon France, et que ceci est accentué par des recherches personnelles annexes en guise de complémentarité, alors une partie de l’énigme se dévoile . Cependant tout n’est pas aussi simple !


Un travail de longue haleine est nécessaire car ceci ne représente que la partie immergée de l’iceberg ufologique. Cet article ne prend pas en compte les phénomènes ainsi que les cas de contactés ou des abductés qui eux aussi doivent avoir le même examen rigoureux pour espérer obtenir quelques réponses plus que des pistes ou des hypothèses.


Chaque secteurs clés doit avoir sa propre base de données examinée de très prés, puis enregistrée et archivée afin de comparer, et voir ce qui est compatible ou pas entre les différentes pistes et les différentes pièces à conviction, et si nous pouvons les relier entre elles et entre différents événements, différents dossiers .


Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #ufo #uap #pan #Mufonfrance #oani #sylvainmatisse #archives