• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

1936 : Observations d'un probable OANI dans l'océan Pacifique


Traduit par le Mufon France (image d'illustration) source : https://www.thinkaboutitdocs.com/1936-pacific-ocean-sightings/


Un navire de transport civil russe à vapeur, le "Maria" de Leningrad, traversait l'océan Pacifique. Soudain, un jour, l'officier de quart a remarqué un étrange appareil en avant sur l'eau, ressemblant à s'y méprendre à un vaisseau qui s'élève hors de l'océan. Aucun signe de vie n'y était visible et l'étrange vaisseau ne répondait pas aux signaux radio de Maria.


Après une période d'observation, le capitaine du Maria a ordonné la mise à l'eau d'un petit bateau pour découvrir ce qu'était l'objet. Cinq marins se sont approchés de l'objet dans la chaloupe et le reste de l'équipage a regardé le bateau s'approcher de l'objet et les marins monter à bord de l'étrange objet.


En peu de temps, l'étrange navire a commencé à s'éloigner à très grande vitesse et a bientôt disparu dans un nuage ou un brouillard. Une tentative de le suivre et d'intercepter le navire a été vaine et après plusieurs heures de recherche et d'attente, le capitaine du Maria a ordonné à son navire de poursuivre sa route initiale.


Lorsque le navire est retourné dans la région plusieurs jours plus tard, le capitaine a ordonné à son équipage de suivre la même route précédente. En s'approchant du lieu de la rencontre inattendue, l'officier de quart aperçoit un étrange bateau, différent de tous les bateaux normaux qu'il a déjà vus. Ce bateau était fait d'un matériau transparent.


A l'intérieur du bateau, il y avait 3 marins sur les 5 qui étaient partis à l'origine pour enquêter sur l'objet anormal. Lorsque le Maria s'est approché du bateau, l'un des marins a crié et s'est jeté à l'eau. Malgré une recherche immédiate, son corps n'a jamais été retrouvé, apparemment immergé dans l'abîme. Les deux autres ont été embarqués, ils semblaient heureux de retrouver leurs camarades.


Après cela, ils ont raconté une histoire étonnante. Lorsqu'ils ont été emmenés à bord du "vaisseau", ils ont été entourés d'entités étranges, vêtues de combinaisons sombres et brillantes, regardez, des hommes-grenouilles. Leurs extrémités étaient seulement semblables à celles des humains, avec de petites membranes palmées entre les doigts. Les extraterrestres échangeaient des regards entre eux (communiquant manifestement par télépathie), pas verbalement.


Parfois, ils échangeaient des gestes. Les extraterrestres ont ensuite dit aux humains qu'il n'y avait pas de retour possible, et ont demandé qu'ils restent avec eux. Deux des marins ont immédiatement accepté, ils ont ensuite été séparés des autres et n'ont jamais été revus. Les trois autres ont été emprisonnés dans une pièce isolée où ils ont passé environ 2 jours selon leur estimation.


Bientôt et par un moyen inconnu, les trois hommes se sont retrouvés à bord de l'étrange bateau, avec dans des poches transparentes un stock de nourriture étrange ressemblant à des tablettes, que les extraterrestres leur avaient également offert à bord de l'étrange vaisseau. Il suffisait de manger 1 ou 2 de ces tablettes pour ne plus ressentir la faim.


L'un des hommes (celui qui a sauté dans l'eau plus tard) a refusé de manger les comprimés et pendant que les autres dormaient, il s'est fatigué des observations infructueuses de l'océan et a saisi les provisions des extraterrestres en les jetant à l'eau. Ils sont restés sans nourriture pendant un jour mais n'ont pas ressenti la faim.


Par la suite, ils ont remarqué que le Maria s'approchait de leur position. Lorsque les "survivants" ont été embarqués et que le Maria a commencé à s'éloigner de la zone, l'étrange bateau a soudainement été entouré de vagues et a coulé dans l'océan. L'équipage à bord n'avait pas été en mesure de prendre l'étrange bateau à bord car il n'avait rien à quoi s'accrocher.


Après son retour à Leningrad, le capitaine de Maria a envoyé un rapport au ministère. Le capitaine et les deux marins restants ont été convoqués au ministère et interrogés. L'un des marins a été étiqueté comme psychotique, le second a refusé de coopérer davantage.


Le capitaine a été très persistant dans son témoignage, se référant au journal de quart et affirmant que tout était documenté avec précision. Mais par la suite, il a été contraint de faire marche arrière et d'admettre que rien ne s'était produit. Le capitaine a rapidement été transféré sur un autre navire.


Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #oani #oceanpacifique #leningrad #extraterrestres #mufonfrance #russie

844 vues0 commentaire