• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Echange avec Nick Pope (ministère de la défense Britannique)

Mis à jour : janv. 9


Publié par Bruno Dupont, Enquêteur Certifié MUFON France

Source : Interview exceptionnelle et exclusive par Sylvain Matisse, notre ami et Enquêteur Certifié MUFON France.


Nous vous proposons un échange avec Nick Pope qui a travaillé au sein du ministère de la défense Britannique (le MOD) et qui a accepté de nous parler de ses ouvrages et de répondre à nos questions notamment sur les dossiers des révélations du Pentagone . Par convention les initiales MS ( Matisse Sylvain) qui pose les questions et NP ( Nick Pope qui répond). Nous remercions Era ( blog AREA51 & Investigations Océanographique et OANIS pour la traduction de ce document .


Nous remercions Nick Pope pour avoir accepté que cet entretien soit publié à la fois sur notre site web et la revue LDLN


MS : Bonjour Nick, merci d’avoir accepté un entretien et aussi pour nos relations ufologiques dont le préface de mon second livre.

Pouvez vous dire à nos lecteurs en quelques lignes comment se passe le problème COVID 19 aux états-unis, pour vous, comment vivez vous cette épreuve, comment cela se passe en résumé ?


Malheureusement, il y a eu de nombreux décès dus au coronavirus, mais la population des ÉtatsUnis est d'environ 330 millions d'habitants, il faut donc en tenir compte. Comme c'est le cas partout dans le monde, la grande proportion de ces décès a touché des personnes âgées ayant au moins deux problèmes de santé préexistants, vivant souvent dans des maisons de soins où les normes de propreté n'étaient pas élevées.


Donc, enfermer tout le pays a été une grosse erreur, car la plupart des gens avaient pratiquement zéro pour cent de chances de mourir du virus. Nous aurions dû nous concentrer sur les personnes gravement menacées.


MS : Nous connaissons votre implication au niveau des dossiers OVNI, notamment dans votre pays le Royaume-Uni, vous avez écrit un livre sur l’'incident de Rendlesham qui se déroula dans le Suffolk, situé au sud-est de l'Angleterre, les nuits du 27 et du 28 décembre 1980 , une affaire dans laquelle vous vous êtes personnellement impliqué lorsque vous étiez au sein du service de la défense britannique . Pouvez nous dire quelque chose de ce dossier, de ce livre ?


NP: Le dossier sur l'incident de la forêt de Rendlesham est l'un des dossiers d'OVNIS les plus fascinants que nous ayons eu au ministère de la Défense (MoD). Le dossier a maintenant été déclassifié et rendu public, et il contient des documents fascinants. Je n'avais pas rejoint le MoD lorsque cet incident s'est produit, en 1980, mais j'ai examiné le cas en 1993 et j'ai pu vérifier les faits originaux sur les données radar et les niveaux élevés de rayonnement trouvés à l'endroit où l'OVNI a atterri la première nuit.


J'ai également pu parler à de nombreux témoins militaires et éliminer certaines informations et théories incorrectes. L'incident reste inexpliqué. Vers 2010, après avoir pris une retraite anticipée du ministère de la Défense, j'ai rencontré John Burroughs et Jim Penniston, deux des plus importants témoins militaires.


Plus tard, nous avons collaboré à l'écriture d'un livre intitulé Encounter in Rendlesham Forest (Rencontre dans la forêt de Rendlesham), qui était basé sur leurs expériences et également sur certains travaux OVNIS que j'ai faits au MoD. Le livre nécessitait une autorisation de sécurité des États-Unis et du gouvernement britannique, et comprend de nombreux documents gouvernementaux déclassifiés sur l'incident.


MS : Nous connaissons beaucoup moins l’auteur de science fiction, quels sont les titres de vos ouvrages et qu’est ce qui vous a inspiré ?


NP: Mes deux livres de science-fiction s'appellent Operation Thunder Child (Opération Enfant du Tonnerre) et Operation Lightning Strike (Opération Coup de Foudre). Ils parlent d'une invasion extraterrestre, mais incorporent de nombreuses informations authentiques provenant des fichiers ovnis du MoD. Encore une fois, ces deux livres nécessitaient une autorisation de sécurité du gouvernement britannique avant de pouvoir être publiés.


MS : Quels sont les titres de vos ouvrages, et seront ils traduits en français, si ce n’est pas le cas souhaiteriez vous que vos livres soient traduits ?


NP: En plus de mes deux livres de science-fiction et de mon livre sur la forêt de Rendlesham, j'ai écrit un livre sur les OVNIS appelé Open Skies Closed Minds (Ciel ouvert Esprits fermés), et un livre sur le mystère des enlèvements extraterrestres appelé The Uninvited (les indésirables). Plus récemment, j'ai écrit un thriller appelé Blood Brothers (Frères de Sang). Malheureusement, aucun de mes livres n’ont été traduits en français, mais j'espère que cela arrivera à un moment donné dans le futur.


MS : Pouvez nous dire d’une manière générale de quel thème traitent vos romans ?


NP: Mes deux romans de science-fiction racontent l'histoire d'une invasion extraterrestre, mais utilisent de vraies informations sur les ovnis, la politique et l'armée, afin de donner une image très réaliste de ce qui se passerait si nous rencontrions des extraterrestres hostiles. J'aime la science-fiction, mais beaucoup de livres, de films et d'émissions de télévision ne sont pas très réalistes. J'essaie de montrer des réponses politiques et militaires réalistes, tout en évitant certains clichés de la sciencefiction du bien contre le mal , en décrivant quelque chose de plus subtil et nuancé.


MS : Ces romans se basent -ils sur du vécu personnel, vos expériences, et pouvons nous trouver dedans des faits réels, des événements, des institutions qui ont existé, si oui certaines existent -elles encore ?


NP: Mes romans de science-fiction et mon thriller, Blood Brothers, sont basés sur de vraies informations. Avec ma science-fiction, on peut trouver des références à de véritables cas d'OVNIS, et avec Blood Brothers, l'histoire est basée sur ma dernière affectation au MoD, qui impliquait la lutte contre le terrorisme. L'histoire raconte que des officiers du renseignement et des soldats des Forces spéciales chassent des terroristes radicaux au Royaume-Uni. Malheureusement, c'est extrêmement réaliste, mais c'est une histoire que je voulais raconter.


MS : Ces romans ont-ils un ou plusieurs messages à délivrer si oui lesquels ?


NP: Mes romans de science-fiction et mon thriller traitent tous de l'idée que le bien contre le mal est une façon très irréaliste de représenter les choses. Dans la vraie vie, les motivations des gens sont plus complexes et parfois les frontières entre le bien et le mal peuvent devenir floues.


MS : Je ne peux pas, ne pas revenir à l’ufologie dans cet entretien, alors d’une manière générale que pensez vous du dossier de l’AATIP au sujet des révélations, notamment où il est mentionné de la rétro ingénierie (en pensant à la compagnie Bigelow Aerospace) ?


NP: Les révélations sur le programme AATIP du Pentagone sont très intéressantes et très importantes pour l’ufologie. Avant que l'existence de l'AATIP ne soit révélée par le New York Times, le gouvernement américain a déclaré qu'il n'enquêtait pas sur les ovnis. Beaucoup de gens ne le croyaient pas, mais ces gens étaient appelés des théoriciens du complot.


Maintenant, nous savons que ces gens avaient raison! Nous avons également trois vidéos de jets de l'US Navy chassant des OVNIS et nous savons qu'il y a beaucoup plus d'incidents et de films. Et nous savons également que le président Trump et plusieurs sénateurs du Congrès américain ont reçu des briefings classifiés sur tout cela. Ce sujet est donc passé de la frange au courant dominant au cours des deux ou trois dernières années.


MS : Pensez vous que ces révélations aideront à divulguer, à admettre une fois pour toutes que cette planète a été introduite,ou confrontée au moins à instant T à des phénomènes venus d’ailleurs, d’un autre temps, d’un autre monde? Pourquoi ?


NP: Je ne sais pas quelles seront les conséquences de ces révélations, car nous n'avons toujours pas suffisamment d'informations pour faire une évaluation définitive du phénomène. De plus, nous ne savons pas quelles autres informations classifiées le gouvernement américain possède à ce sujet, et d'autres gouvernements aussi, peut-être: la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, etc.


MS : Pensez vous que le phénomène inexpliqué est encore actif à ce jour ? Pourquoi ?


NP: Les observations d'OVNIS ne se sont pas arrêtées. Il y a de nouvelles observations littéralement chaque jour. En outre, l'US Navy a donné des instructions à ses pilotes, leur disant quoi faire s'ils rencontrent des OVNIS. Ils ont déclaré que ces directives avaient été publiées en réponse à une série d'intrusions non autorisées dans un espace aérien militaire restreint. Il s'agit donc d'une situation active et continue.


MS : Le sénateur du Nevada Harry Reid s’exprime au sujet des observations en mer relevées par des pilotes mais aussi des navires et que ces phénomènes sont assez fréquents, ce n’est pas arrivé qu’une seule fois mais plusieurs fois, il mentionne également que des choses ont été observées naviguant sous l’eau et que certaines d’entre elles sortent de l’eau ou y rentrent depuis l’espace aérien et qu’il faut prendre en compte ceci.


Il rajoute enfin que certaines de ces choses brouillent ou stoppent les systèmes des communications, et d’autres dysfonctionnements apparus à ce moment sur les bateaux parfois. Que pensez vous de ces allégations ? Avez vous depuis nos derniers échanges des nouvelles informations à nous apporter à ce sujet ou sur le cas du porte avions Nimitz en 2004 ?


NP: Ces déclarations de Harry Reid sont correctes. Il est difficile de discuter des nouvelles informations, car la situation évolue très rapidement, mais il est probable que de nouveaux documents soient publiés sous peu, à la suite de demandes de journalistes et de chercheurs en vertu de la Freedom of Information Act, et que cela en révélera plus information. De plus, certains membres du personnel impliqués dans l'AATIP et dans les observations de la marine américaine deviendront plus francs et révéleront de plus amples informations. Enfin, la situation politique est intéressante, d'autant plus que les États-Unis ont une élection présidentielle cette année. Cela peut avoir un effet sur la situation, tout comme les briefings classifiés qui ont lieu dans certaines commissions du Congrès américain.


MS : Récemment Andreï Finkelstein, directeur de l’Institut d’astronomie à l’Académie russe des sciences appliquées, a déclaré ceci : «La genèse de la vie est aussi inévitable que la formation d’atomes… La vie existe sur d’autres planètes et nous la trouverons d’ici 20 ans» Êtes vous d’accord avec cette déclaration, pourquoi ?


NP: Je suis d'accord avec cette affirmation. Compte tenu de la taille de l'univers, je pense qu'il est inévitable que nous trouvions d'autres planètes comme la Terre, en orbite autour d'autres étoiles comme notre propre soleil. À moins que nous ne pensions qu'il y ait quelque chose de littéralement magique sur Terre, nous trouverons sans doute que nous ne sommes pas si spéciaux et que la vie existe ailleurs, tout comme elle existe ici. Compte tenu de la rapidité des progrès scientifiques et techniques, cela ne m'étonnerait pas de trouver la vie dans les 20 ans à venir.


MS : SPACE X ( Space Exploration Technologies Corporation), du milliardaire Elon Musk développe et démocratise l’accès à l’espace ( le cosmos), le mercredi 22 avril 2020, à 21h30 (heure de Paris), la compagnie Space X réussi à lancer une nouvelle salve de mini-satellites Starlink. Une nouvelle étape dans un projet fou qui passionne autant qu’il agace . Approuvez vous les projets de Space X, va t-il trop loin dans ses projets audacieux ? Pourquoi ?


NP: Je soutiens le travail d'Elon Musk et de Space X. C'est un génie, et dans l'histoire de l'humanité, le progrès est souvent le résultat de génies et de visionnaires. L'avenir du programme spatial n'est pas entre les mains du gouvernement, mais entre les mains d'entreprises privées. L'humanité reviendra sur la lune, puis se rendra sur Mars. À l'avenir, j'espère que les humains voyageront vers les étoiles, bien qu'à l'heure actuelle, nous ne disposions pas des connaissances scientifiques ou des compétences en ingénierie pour le faire. Mais en deux cents ans, nous sommes passés du cheval et de la charrette au chasseur furtif et à la sonde spatiale, alors qui sait ce que l'avenir nous réserve?


MS : Je constate que ces mini satellites vont encore se rajouter aux méprises pour des observateurs, quel est votre sentiment sur ma position à ce sujet ?


NP: Ces mini satellites causeront quelques problèmes au début, mais les ufologues devront apprendre et s'adapter. C'est ce qu'ils ont dû faire dans les années 50, lorsque les satellites ont été lancés, et plus récemment, lorsque les lanternes chinoises sont devenues populaires.


MS : Pensez vous possible que des visiteurs, une civilisation extraterrestre pourraient agir de la même façon pour diverses raisons ?


NP: Dans notre vaste univers, il est probable que la vie soit abondante, il y aura donc probablement une grande variété d'autres civilisations, pas seulement une autre civilisation. Ainsi, lorsque nous parlons d'extraterrestres, ils peuvent agir de différentes manières et avoir de nombreuses motivations différentes. Mais si nous sommes visités, j'espère que les extraterrestres viendront en tant que scientifiques et anthropologues, et non pour conquérir, piller ou détruire.


MS : Pour conclure ce «riche entretien «, avez vous autre chose à exprimer quelque chose que je n’ai pas pensé à aborder, que ce soit de nature ufologique, de votre profession passée, ou bien encore au sujet de vos ouvrages ou autre ?


NP: Je devrais avertir les gens que parce que j'ai enquêté sur les OVNIS pour le gouvernement britannique, je suis impopulaire auprès de certaines personnes de la communauté OVNI, qui considèrent quiconque a fait des recherches pour le gouvernement comme un ennemi. J'ai été accusé de faire partie d'une dissimulation, de promouvoir la désinformation, de travailler secrètement pour le gouvernement, etc.


Ces accusations ne sont pas vraies. Je suis toujours lié par mon serment de sécurité, mais je travaille maintenant en tant que diffuseur et journaliste, et je continuerai de faire ce que je peux pour aider à promouvoir une discussion sérieuse sur ce sujet. J’ai participé à la déclassification et à la publication des fichiers OVNIS du gouvernement britannique, et maintenant que je vis aux États-Unis, je continuerai à travailler ici pour aider à faire avancer ce sujet afin que nous puissions progresser davantage.


MS: Merci infiniment pour votre dévotion autour du phénomène OVNI depuis tant d’années à présent et merci aussi pour cet interview très utile et intéressant et votre coopération avec nous depuis un certain temps déjà. Je vous souhaite ainsi que ma petite équipe un succès pour vos projets et vos livres.


https://investigationsoanisetoceanographiee.com/2020/12/29/entretien-exclusif-de-nick-pope-pour-investigation-oceanographique-et-oanis-et-la-revue-ldln/?fbclid=IwAR0KNENfwXgQEKi1z_8wvyQxNOyed8LbXsZAgRYogDXHNekAHWsq8iKkC04


95 vues0 commentaire