• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

OVNI vu depuis le pont de l'USS Edenton


Photo : PH1 Elliott

Traduit par le Mufon France Source : https://www.thinkaboutitdocs.com/1986-ufo-seen-from-bridge-of-uss-edenton/


Pendant que j'étais dans la marine américaine, au cours de l'été 1986, je faisais la vigie à bord du USS Edenton ATS 1 (actuellement déclassé). La vigie se tenait à l'extérieur, sur le pont du navire, et était chargée de signaler tous les contacts vus dans l'eau et dans le ciel. Il était environ onze heures du soir par une nuit claire en mer, à environ cinquante milles de la côte du cap Hatteras, en Caroline du Nord.


Pendant l'un de mes balayages du ciel nocturne, quatre lumières circulaires rouges sont apparues d'on ne sait où. Les lumières étaient distantes de plusieurs centaines de mètres les unes des autres et formaient un carré. Au début, j'ai pensé qu'il s'agissait de quatre aéronefs distincts, comme des hélicoptères militaires, car les lumières étaient stationnaires ; cependant, en raison de la distance du navire, les lumières étaient trop grandes pour être des feux de position d'aéronef.


Il n'y avait pas non plus d'autres feux normaux comme le vert et le blanc, qui constituent le contour normal d'un avion vu la nuit. Les lumières étaient situées à environ vingt degrés au-dessus de l'horizon et à environ un mile du navire. Encore une fois, ces quatre lumières rouges avaient chacune la taille d'un petit avion, qui était très brillant et visible dans le ciel nocturne. Le ciel nocturne était également clair, éclairé par la lune, et une quantité modérée d'étoiles étaient visibles, ce qui a également aidé à calculer la distance et la taille de ces lumières.


Comme indiqué, lorsque j'ai vu ces lumières pour la première fois, elles étaient toutes stationnaires dans le ciel et sont apparues d'on ne sait où. Une fois que j'ai remarqué qu'il ne s'agissait pas de lumières normales, regroupées en un carré et ne bougeant pas, j'ai appelé la passerelle par une "salt and pepper line" pour informer l'officier commandant de bord d'une possible observation d'OVNI. Cela a d'abord provoqué des rires à travers le câble, mais j'ai relayé le contact d'une voix sévère mais excitée, ce qui a réussi à attirer l'attention des officiers de la passerelle. Après avoir relayé l'information une seconde fois, les quatre lumières, dans un éclair, ont filé vers l'horizon à une vitesse incroyable. Les deux lumières du bas du carré sont parties les premières, les deux lumières du haut les suivant directement dans un mouvement courbe, sans aucun bruit.


Puis les quatre se sont envolées directement dans l'espace et ont disparu, en une fraction de seconde. À ce moment-là, je me suis senti très excité et choqué et j'ai prié personnellement pour que quelqu'un sur le pont ait vu ce que je venais de voir. Ayant été un observateur passionné du ciel nocturne, ayant vu des étoiles filantes et croyant que la vie doit exister quelque part, je suis devenu encore plus excité parce que je savais que je venais de voir mon premier objet volant non identifié.


À mon grand étonnement, lorsque je suis retourné sur la passerelle après mon quart, j'ai été très heureux d'apprendre que le commandant et tous les autres membres de la passerelle avaient vu cette observation et l'avaient consignée dans le journal de bord comme une observation d'OVNI.


Ensuite, une demi-heure après l'observation, le système de détection des radiations (compteur gamma roentgen) sur la passerelle a commencé à émettre un fort cliquetis. Au début, personne ne semblait savoir ce qui faisait ce bruit, puis une cloche très forte a retenti pour nous avertir de ce qui se passait : nous étions irradiés.


Lorsque l'instrument a cessé de cliqueter, il a indiqué que nous avions reçu 385 roentgen en l'espace d'une minute environ. À ce moment-là, le capitaine du navire a été réveillé et appelé sur la passerelle, ainsi que le chef responsable de l'équipement de mesure des radiations à bord du navire.


Le capitaine n'a pas été impressionné par l'inscription d'une observation d'OVNI dans le journal de bord, et a d'abord cru que le compteur de roentgen était défectueux. Cependant, le chef a informé le capitaine que le compteur avait été révisé et calibré la veille et que d'autres compteurs similaires dans tout le navire venaient de s'éteindre, indiquant la même quantité de roentgen reçue que le pont.


Le capitaine a déclaré qu'il ne fallait pas consigner l'incident concernant l'exposition aux radiations et a quitté la passerelle. Pendant le reste de mon quart de cette nuit-là, aucun officier ou soldat n'a parlé de ce qui s'était passé, et il a fait comme si rien ne s'était passé. Cette expérience, cependant, est restée gravée dans ma mémoire comme si c'était hier et je n'ai raconté cette histoire qu'à quelques personnes, des personnes qui, je le pensais, me croiraient. C'est aussi la première fois que je documente les événements de cette nuit.


En conclusion, pour donner une indication de la puissance des radiations gamma que moi et d'autres personnes avons reçues cette nuit-là, je dirai que tout le personnel des expériences du projet Trinity menées en 1945 à Ground Zero n'a reçu qu'entre 1 et 6 roentgen de radiations gamma. Cela me porte à croire que nous avons voyagé dans le sillage des radiations produites par les OVNIs vus trente minutes plus tôt.


Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #ussedenton #lumieres #radiation #mufonfrance

820 vues0 commentaire