• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Dossier MUFON : comparaison des procédures médicales Extraterrestres avec la médecine actuelle.


Comparaisons des procédures rapportées par les abductés et celles de la médecine actuelle
 par Alain Des Roches ( ancien enquêteur MUFON Québec et collaborateur du magazine le Vigilant )



Chercheur indépendant, Alain Des Roches s'intéresse au phénomène ovni depuis tout son jeune âge. Il a fait des recherches à titre personnel sur la présence extraterrestre au cours de notre histoire et jusqu’aux temps les plus reculés. Il a également développé un intérêt pour les sciences, le paranormal et la parapsychologie, ce qui lui a permis d’établir des correspondances entre ces différents domaines.


Les informations que nous avons sur le phénomène ovni et les enlèvements extraterrestres proviennent des travaux de recherches d’ufologues et de scientifiques de domaines variés. Certains ont même approfondi la recherche grâce à l’utilisation d'hypnose de régression sur les cas d’enlèvements où du temps manquant avait été décelé. Avec le temps, ces chercheurs ont obtenu suffisamment d’éléments concordants pour réussir à déterminer que la plupart des victimes d’enlèvement (les abductés) auraient subi des examens médicaux lesquels sont semblables d’un témoignage à l’autre. C’est sur la base des informations que j’ai obtenues suite à mes propres recherches sur les abductions qu’il m’a été possible de faire un parallèle avec nos propres instruments médicaux et ceux décrits par les témoins lors de ces procédures involontaires. Il parait donc évident que les abductions rapportées ici sont bien réelles et ne sont pas une nouvelle forme de pathologie psychologique comme certains détracteurs l’affirment depuis des années. Je vais donc énumérer quelques-unes des procédures médicales les plus fréquemment rencontrées chez les abductés tout en démontrant les similarités possibles avec notre technologie actuelle. Cette comparaison nous aidera à déterminer la nature de chacune de ces procédures rapportées par les abductés et pourra améliorer la compréhension du phénomène des abductions dans son ensemble.


Selon ce qui est rapporté par les nombreux témoignages d’abduction, les tests effectués sur ces humains seraient non seulement désagréables, mais seraient à l’encontre de l'éthique médicale telle que nous la connaissons. Règle générale, il semble que les enlèvements se déroulent dans un contexte des plus pénible et traumatisant. Ceux et celles qui en ont fait l’expérience ne veulent pas la revivre et en ressortent avec de profonds symptômes de choc post-traumatique. Les différents témoignages d'enlèvements nous apprennent aussi que la majorité des procédures médicales se font par voies: cervicales, abdominales, vaginales, rectales et parfois même au travers du corps. Les organes génitaux masculins sont également ciblés au cours de ces procédures. On peut supposer, en faisant un parallèle avec nos propres procédures médicales, que celles-ci servent entre autres choses à prélever des échantillons de toutes sortes et à introduire différents éléments dans le corps des abductés contre leur gré. Chez les femmes abductées, des procédures d’insémination d’embryon et d’extraction de fœtus ont été rapportées. De même que chez les hommes en âge de procréer, le prélèvement de sperme est fréquemment vu durant ces procédures. Des êtres hybrides engendrés par ces méthodes de reproduction forcée auraient même été présentés à leurs géniteurs.


En 1985, j’avais entrepris une recherche personnelle sur le fameux cas d’enlèvement de Betty et Barney Hill. Un des premiers cas d’enlèvement rapportés ayant eu lieu en 1961. Mes conclusions sur ce cas d’enlèvement bien connu de la communauté ufologique sont différentes d’autres chercheurs, notamment de celles du Dr Benjamin Simon, qui avait conclu que l’expérience racontée sous hypnose provenait de l’imagination des Hill... Pour ce qui est de la procédure rapportée par Betty où il était question d’une aiguille de 10 cm insérée dans son abdomen, ceux qui acceptaient la thèse de l’enlèvement ont conclu à un test de grossesse ou amniocentèse. Étant donné que Betty avait plus de 40 ans en 1961, il m’est difficile d’en arriver à une telle conclusion. Pour ma part, la procédure décrite par Betty Hill se rapproche davantage d’une laparoscopie que d’un test de grossesse. Cette technique médicale qu’est la laparoscopie sert à explorer la cavité abdominale à l’aide d’une microcaméra. Elle n’a été introduite dans le milieu médical qu’à la fin des années 1980.1


http://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/46411-laparoscopie-definition


J'ai fait une autre association concernant les instruments utilisés lors de procédures médicales décrites par les abductés. Il s'agit cette fois-ci d’informations obtenues sous hypnose par le docteur John E. Mack provenant de deux abductés, Julia et Dave. Ces derniers ont fait des croquis séparés d’instruments qu’ils auraient vus au cours de leur enlèvement. La ressemblance est assez évidente …


Dans ce cas-ci, l’instrument aurait été inséré dans le vagin de Julia et dans le rectum de Dave. La procédure aurait été douloureuse dans les deux cas selon les souvenirs récupérés séparément par chacun d’eux durant deux séances de régression distinctes. De nos jours, nous avons des instruments semblables, mais pas identiques, servant à faire des prélèvements de toutes sortes à l’intérieur du corps humain .


Ces témoignages renforcent l’idée que ces expériences ne sont imaginaires. L’insertion d‘une aiguille dans le globe oculaire fait également partie de la panoplie de «tests» médicaux rapportés par les abductés. Les seuls comparatifs que j'ai trouvés qui pourraient ressembler à cette procédure, sont des interventions chirurgicales de correction de la vue ou de traitement de cataracte et de glaucome. Je doute fort cependant que le but de cette procédure faite par les entités soit de guérir ou améliorer la vue des abductés. Il est possible que cette procédure particulière serve à autre chose. De nos jours, il est possible de guérir certaines maladies oculaires sans nécessairement percer l’œil. L’administration de médicaments s’est avérée efficace dans de nombreux cas.


Dans un autre ordre d’idée, l’œil donne un accès presque direct au cerveau, et ce, sans qu’il soit nécessaire de percer un trou ou de scier la boîte crânienne. Les extraterrestres utilisent-ils cet accès pour injecter, extraire ou insérer une programmation quelconque ou encore altérer la mémoire des abductés? Même si pour l’instant tout ceci n’est que spéculation, il n’en demeure pas moins que cela est possible. La réponse ultime à ces questions réside en partie chez ces chirurgiens d’un autre monde, mais également dans la médecine actuelle. Nos propres chirurgiens utilisent l'orifice oculaire comme voie d’entrée vers le cerveau afin de traiter certaines maladies ou dysfonctionnements (figure en haut à gauche). Outre ces comparaisons et similarités de procédures médicales faites durant les abductions et ceux que nous connaissons du monde médical, j’ai constaté que parfois certaines interventions aliénigènes semblent se faire au travers du corps humain sans coupure, ouverture ni marque visible.*


*Note: Dans une conférence donnée récemment en Arizona dans le cadre du International UFO Congress, Suzanne Hansen a mentionné qu’au cours de deux de ses enlèvements avoir été « scannée » par une technologie qui permettait de voir chaque système du corps humain en temps réel. Qu’il s’agisse du système sanguin, musculaire ou de la structure osseuse. La technologie qu’elle a vue il a plusieurs décennies en est à ces premiers balbutiements aujourd’hui et est utilisée pour faciliter la prise d’échantillons de sang. Voir cette vidéo YouTube.: https://www.youtube.com/watch?v=h2YQbzpNoec


LES IMPLANTS !




On en peut parler d’enlèvements extraterrestres sans aborder la question des implants! Qu’ils soient artificiels ou organiques, ces items insérés dans différentes parties du corps des abductés suscitent un questionnement sans fin chez les chercheurs. On se demande quelle est leur utilité? De notre côté, nous les humains, utilisons des puces sur les animaux pour les repérer et enregistrer de données sur leur environnement. Il est probable, que les implants extraterrestres servent le même but pour les ravisseurs. De plus, il est possible que ces implants servent à recueillir nos connaissances, nos réactions humaines, nos émotions et nos sentiments!


Le Dr Kevin Warwick, scientifique britannique et professeur de cybernétique à l'Université de Coventry au Royaume-Uni, a mis au point des implants administrés dans son propre corps et reliés à un ordinateur pouvant contrôler à distance un bras mécanique. Le docteur Warwick a également mis un implant à son épouse et il pouvait connaître le comportement de celle-ci à distance! Plusieurs des procédures rapportées par les abductés ressemblent à ce que notre science moderne développe pour élargir notre connaissance sur nous-mêmes et nos potentialités. On peut donc penser que les procédures vécues par les abductés servent les mêmes buts: étudier, comprendre, ressentir… La finalité étant peut-être un résultat optimal lors de la conception de ces fameux hybrides. Et ces hybrides s’ils existent, quelle est leur fonction? Nous remplacer? Nous améliorer? Créer de nouvelles espèces? Préparer l’humain à atteindre un niveau supérieur? Peut-être que la réponse à toutes ces questions se trouve-t-elle chez les abductés eux-mêmes?


Travaux du Dr Lear sur les implants : https://youtu.be/xA9ZvK1Pjg0
















Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #ufo #implants #alien #extraterrestres #proceduresmedicales #mufonfrance #mufonquebec