• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Franck Milburn un ancien officier du renseignement britannique témoigne sur les UAP

Traduit par Matisse Sylvain pour le MUFON France

Article posté par Ivan Petricevic .


Selon un ancien officier du renseignement militaire, des pilotes de chasse ont

tiré sur un OVNI.Pourtant, l'objet était entouré par ce qui semblait être un

champ de force protecteur, empêchant ainsi l'une des armes de l'impacter.

Beaucoup de choses ont été dites sur les ovnis ces derniers mois.


Il y a eu un changement de paradigme dans la façon dont les gens, la science, l'armée et le

gouvernement perçoivent l'idée que les ovnis ne sont en effet pas de cette planète. La

plupart des gens ont vu un OVNI au moins une fois. Certains les ont même vus plus d'une

fois, d'autres prétendent avoir eu des rencontres rapprochées, et puis il y a des vidéos de

la Marine qui montrent des pilotes de chasse essayant même de les attraper.


Certains, cependant, prétendent détenir des informations confidentielles sur les pilotes,

même engageant des OVNIS. Cela a été révélé aujourd'hui par un ancien officier du

contre-espionnage militaire, qui dit que la Royal Air force a même tenté d'abattre un OVNI.

Cependant, malgré un grand nombre de missiles et de tirs, la RAF n'a pas pu abattre

l'objet mystérieux. Dans une interview sur la chaîne YouTube Disclosure Team avec Vinnie

Adams, Franc Milburn a fait cette déclaration.


En tant qu'ancien officier du renseignement de défense britannique et parachutiste de

l'armée, Milburn a plus de 23 ans d'expérience dans l'évaluation des menaces et des

risques pour les clients opérant dans des environnements hostiles, notamment en Afrique

du Nord, au Moyen-Orient, en Amérique latine et au Moyen-Orient. Il a rédigé des articles

évalués par des pairs pour plusieurs groupes de réflexion de renommée mondiale,

notamment le Middle East Economic Survey, le Counterterrorism Center de West Point et

l'Institut d'études sur la sécurité nationale de l'Université de Tel Aviv.


De plus, il est chercheur associé au Centre d'études stratégiques Begin-Sadate de l'Université Bar-Illan, ainsi que membre de la Coalition scientifique pour les études UAP (Phénomènes aériens Non-Identifiés).


On lui a demandé s'il avait été témoin de phénomènes aériens non identifiés (PAN) au

cours de sa longue carrière militaire ou de renseignement sur la base de questions

soumises par le public. Et peut-être sans surprise, il a répondu positivement.

"Oui, durant ma carrière dans le renseignement, j'ai été en contact avec des pilotes

qui effectuaient des interceptions de PAN", a-t-il répondu.


Adams a ensuite demandé à l'ancien officier du renseignement d'élaborer à ce sujet.

Alors qu'un UAP survolait un espace restreint au Royaume-Uni, il y a eu un effort cinétique

pour l'abattre. Milburn dit que la RAF a essayé des missiles à tête chercheuse et des

missiles à recherche de chaleur, et quand ils se sont approchés de l'objet, ils ont utilisé le

canon interne de l'avion pour le frapper.


"Mais ils n'ont pas été en mesure de le détruire", a-t-il déclaré.Il n'a pas été possible

de faire tomber l'objet, qui était considéré à l'époque comme une menace. Et c'est làque l'histoire devient vraiment intéressante, avec l'ancien officier racontant une histoire

incroyable qui peut rappeler de nombreux films comme Independence Day .


Sur la base des déclarations ultérieures des pilotes, Milburn pense qu'un champ de force

a entouré l'OVNI qui a effectivement empêché les missiles et l'artillerie de l'impacter.

Considérant la réponse de son invité, Adams a noté que l'événement lui rappelait l'incident

de 1976 à Téhéran lorsque l'OVNI a directement désactivé les armes des avions qui

tentaient de l'intercepter et de l'abattre.


Un membre du Congrès américain a déclaré il n'y a pas longtemps qu'il est très probable

que certains OVNI écrasés aient été acquis par des gouvernements et que certains aient

même pu réaliser de la rétro-ingénierie en ayant récupérer de la technologie ou des

matériaux permettant d’en fabriquer .




Pour témoigner auprès du MUFON c'est ici !


Pour vous abonner à notre magazine cliquez sur la photo ci-dessous