• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Un navire de guerre américain a été poursuivi par deux boules lumineuses


Traduit par le MUFON France, écrit par Henry Holloway pour The Sun (image d'illustration)


Un navire de guerre de la marine américaine a été suivi par deux boules de lumière de la taille d'une voiture, qui n'ont pas été affectées par les armes anti-drones, affirme-t-on.


L'USS Kearsarge est le dernier navire à avoir rencontré des ovnis, alors que l'armée américaine commence à s'ouvrir à ce phénomène mystérieux.


Le documentariste Dave C. Beaty qui a produit en 2019 le film "The Nimitz Encounters" sur la célèbre rencontre de la marine américaine avec l'objet "Tic Tac" en 2004 - a révélé l'observation rapportée en octobre 2021.


Au moins deux objets auraient rôdé près du navire d'assaut amphibie de 40 500 tonnes pendant plusieurs nuits alors qu'il était en exercice d'entraînement au large de la côte est des États-Unis.


Les phénomènes décrits par des sources familières de la rencontre comme des "boules de lumière" étranges et menaçantes, auraient suivi le navire à environ un demi-mile derrière lui et à environ 200 pieds au-dessus de l'océan.


Beaty a été contacté par un officier de la marine américaine aujourd'hui à la retraite, identifié seulement comme "Mark", au sujet de cet épisode étrange.


L'USS Kearsarge s'entraînait à l'époque en vue d'un déploiement à l'étranger, notamment avec des systèmes conçus pour abattre les drones ennemis. Ces armes comprenaient des sacs à dos anti-drones de type "Ghostbusters" et des systèmes montés sur des véhicules.


Des photos de la page Facebook publique du navire révèlent que ces capacités étaient à bord au moment de la rencontre présumée. Les objets auraient été repérés de nuit par les membres de l'équipe de surveillance du pont, qui n'ont pas réussi à obtenir un verrouillage thermique.


L'incident a été enregistré sur vidéo par l'équipage, mais ces images n'ont pas encore été diffusées. Les Marines à bord auraient d'abord cru que les objets inexpliqués faisaient partie d'un exercice d'entraînement surprise pour les nouvelles armes anti-drones.


Cependant, ils ont découvert que les contre-mesures n'avaient pas perturbé les objets, qui effectuaient des manœuvres en piqué en suivant le navire. Mark a dit à Beaty que l'USS Kearsarge a contacté le commandement par radio au sujet des objets et a été informé que les objets n'étaient "pas les nôtres".


Le documentariste tente de plonger plus profondément dans cet événement, qui est le dernier incident OVNI rapporté par l'US Navy.


Beaty a précédemment révélé des journaux de bord de pont qui ont confirmé une rencontre ovni par l'USS Kidd lorsque le destroyer a été essaimé par au moins quatre objets inexpliqués en juillet 2019.


Et il y a eu une série de changements ces dernières années, après le tristement célèbre trio de vidéos d'ovnis de la marine américaine, le "Gimbal", "Go Fast" et "Tic Tac". Ces vidéos ont stupéfié le monde entier et restent inexpliquées. Elles ont suscité un nouvel intérêt pour les OVNIs, plus grand public.


Des responsables américains ont créé un nouveau bureau au Pentagone, mettant en place une structure officielle de signalement des rencontres avec des ovnis pour la première fois depuis des décennies.


Cette décision a été prise après la publication, l'été dernier, d'un rapport historique sur le sujet, confirmant des dizaines de rencontres inexpliquées, désormais plus communément appelées "phénomènes aériens non identifiés" (PAN).


Des spécialistes de la défense, des responsables du renseignement, des sénateurs et d'anciens présidents ont tous admis qu'il y avait quelque chose d'inexpliqué dans le ciel.


"Alors que les observations d'UAP étaient autrefois ignorées ou jamais enregistrées, aujourd'hui, davantage de militaires les signalent, ce qui laisse penser que d'autres sont observées", a déclaré M. Beaty au Sun Online.

Il a ajouté que la stigmatisation entourant le signalement de ces événements étranges est en train de disparaître.


Beaty a déclaré : "Par le passé, c'était bien pire. Les agents évitaient activement de signaler ou de parler des cas d'UAP, car la crainte d'un suicide professionnel était bien réelle.

"Il était également difficile de trouver un emploi dans une compagnie aérienne commerciale après l'armée. Le fait de ne pas vouloir signaler ou parler des cas de UAP était une évidence.

"Aujourd'hui, la situation est un peu plus détendue depuis que le groupe de travail sur les UAP recherche activement des rapports sur les UAP et désapprouve toute stigmatisation au sein des unités."

Le documentariste a également appelé à plus de transparence de la part des militaires sur le sujet.


"Tout ce qui pourrait exposer une faiblesse ou une capacité militaire est bien sûr sensible, mais si ces objets s'avèrent ne pas être fabriqués par l'homme et ne pas être des acteurs étatiques étrangers, nous devons être ouverts et aborder ces questions avec des études académiques, des méthodes empiriques et des subventions pour mener des recherches au niveau universitaire", a-t-il déclaré au Sun Online.

"Bien que je félicite notre DoD et nos officiers pour avoir géré la collecte de données, à un moment donné, nous devons concentrer l'attention du public sur la question mystérieuse de ce que sont ces objets, c'est-à-dire ceux qui ont défié toute explication prosaïque après enquête."

Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #ufo #pan #uap #usskearsage #usnavy #mufon