• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

LES SÉNATEURS BRÉSILIENS DEMANDENT DES AUDIENCES POUR EXAMINER LA QUESTION DES PAN


Traduit par le MUFON France, écrit par Micah Hanks pour The Debrief (image sénateur Girao)


Les sénateurs brésiliens demandent la tenue d'une session spéciale visant à sensibiliser davantage le public à la question des phénomènes aériens non identifiés (PAN), selon une demande officielle du Sénat récemment déposée.


Citant des pays du monde entier qui "ont mis en place des commissions de recherche sur ces objets", la demande fait référence à des initiatives telles que celles prises par le département de la défense des États-Unis ces dernières années, et indique qu'"une ouverture gouvernementale est recherchée afin que la vérité découverte par ces nations et leurs organismes de recherche soit révélée".


La session spéciale proposée par l'Exigence aura lieu le 24 juin 2022 ou autour de cette date, une date reconnue internationalement par les partisans de l'UAP pour son association avec l'observation par le pilote Kenneth Arnold de plusieurs objets non identifiés au-dessus du Mont Rainier, Washington, en 1947.


"Le Brésil émerge dans ce scénario comme la première nation à admettre officiellement que les ovnis existent réellement", indique une partie traduite de l'exigence du Sénat, soulignant la longue histoire de l'implication du pays dans les enquêtes sur les UAP. "Cela s'est produit lors d'une réunion ouverte à la société, aux militaires et à la presse, tenue à l'Escola Superior de Guerra (ESG), à Rio de Janeiro, en 1954, lorsque le capitaine de l'armée de l'air de l'époque, João Adil de Oliveira, a déclaré aux personnes présentes la réalité de ces objets volants et leurs caractéristiques technologiques avancées."


voir le document ici : https://legis.senado.leg.br/sdleg-getter/documento?dm=9089831&ts=1647523438292&disposition=inline


"La France en fera autant, arrivant en deuxième position en 1976, 22 ans plus tard", ajoute le document.

La récente initiative a été lancée par le sénateur brésilien Eduardo Girão, avec le soutien des sénateurs Eliziane Gama, Alessandro Vieira, Izalci Lucas, Jorge Kajuru, Marcos do Val, Paulo Rocha et José Reguffe.


Le Debrief a contacté le bureau du sénateur Girão au sujet de cette exigence, mais n'a pas reçu de réponse.


Les récents efforts du Sénat brésilien sont en partie le résultat d'une initiative civile lancée en 2004 par AJ Gevaerd, éditeur de la revue brésilienne Revista UFO, et la Commission brésilienne des ufologues (CBU), intitulée "UFOs : La liberté d'information maintenant". Cette initiative a abouti à l'invitation de membres des deux groupes à se rendre au Centre intégré de défense aérienne et de contrôle du trafic aérien (Cindacta) et au Commandement de la défense aérospatiale du Brésil (Comdabra) à Brasilia, où ils ont pu consulter des documents gouvernementaux relatifs à l'UAP.


S'entretenant avec Gevaerd lors du 25e Congrès annuel sur les OVNI qui s'est tenu récemment à Curitiba, au Brésil, il a déclaré à The Debrief qu'il avait été initialement contacté par le sénateur Girão à la fin de l'année dernière, qui l'a invité à aider à organiser l'audition proposée dans la récente demande du Sénat.


"Nous en avons discuté", a déclaré Gevaerd, "et cette semaine même, il vient de le rendre officiel". Gevaerd a déclaré que cela représente "la première fois dans l'histoire qu'un pays, où que ce soit dans le monde, [a organisé] une activité officielle au sein de son Sénat pour promouvoir le sujet des ovnis."


"Nous nous réunirons pendant tout un après-midi à Brasilia", a déclaré Gevaerd, où lui et d'autres chercheurs parleront avec les sénateurs et les membres du Congrès présents "des preuves d'ovnis, des chercheurs, des documents officiels, des meilleurs cas... tout ce que nous avons de mieux sur les ovnis au Brésil."


Rony Vernet, un ingénieur informatique brésilien qui poursuit actuellement une maîtrise en physique, a également participé à l'organisation de l'audition par Gevaerd.


"Il y a quelque temps, j'ai pris contact avec Gevaerd pour présenter une proposition visant à rapprocher le Congrès brésilien de ce qui se fait aux États-Unis depuis un certain temps", a déclaré Vernet à The Debrief. Fondateur d'UAP Brésil, un site web qui examine les phénomènes aériens non identifiés signalés dans le pays, Vernet avait récemment obtenu "plus de 100 pages de documents et 20 minutes de vidéos sur les rencontres de tribus indigènes avec UAP" lorsqu'il a contacté Gevaerd.


M. Vernet a déclaré qu'il était particulièrement intéressé par les développements relatifs aux UAP aux États-Unis et qu'il espérait que les représentants du gouvernement brésilien seraient également disposés à s'engager sur le sujet.


"Je suivais quotidiennement les nouvelles qui arrivaient des États-Unis", dit Vernet.

"La session spéciale au congrès brésilien sera un événement public", indique Vernet, ajoutant qu'il fera partie des chercheurs présents et qu'il présentera "les points les plus importants des documents publiés par le gouvernement concernant les cas dans le nord du pays impliquant des villages de pêcheurs et des communautés indigènes depuis les années 70 jusqu'à aujourd'hui."


"Il s'agit d'incidents délicats, a déclaré Vernet à The Debrief, car ils concernent des personnes touchées par les faisceaux lumineux de l'UAP, certaines avec des dommages récupérables et d'autres avec des séquelles permanentes."


Certains des incidents décrits par Vernet, qui impliquent des blessures censées résulter de rencontres avec des UAP, ont fait l'objet d'une enquête de l'Operação Prato (Opération Soucoupe) de l'armée de l'air brésilienne entre 1977 et 1978. Le programme a principalement axé ses enquêtes sur les événements UAP qui étaient fréquemment signalés autour de la ville de Colares, dans l'État brésilien du Pará.


Gevaerd a déclaré à The Debrief que le Brésil a eu "quatre ou cinq comités ou programmes différents pour la recherche sur les OVNI dans le pays". Le système d'investigation des objets aériens non identifiés (Sioani) du Commandement aérien régional IV (COMAR), à São Paulo, a précédé l'Operação Prato de près de dix ans. Un effort d'investigation similaire a été lancé en 1986, à la suite d'un incident largement médiatisé impliquant la poursuite de 21 grands objets sphériques par des pilotes de l'armée de l'air brésilienne.


M. Vernet pense que le fait de présenter au Sénat brésilien des informations bien documentées sur les phénomènes aériens non identifiés pourrait encourager le pays à prendre des initiatives comme celles qui ont été prises aux États-Unis ces derniers mois.


"L'étape suivante consisterait à aider les membres du Congrès à rédiger un projet de loi visant à créer un bureau de recherche impliquant des organisations civiles et militaires, à l'instar de ce qui a été proposé dans l'amendement Gillibrand", déclare M. Vernet, qui a également confié au Debrief qu'il dirige actuellement une initiative distincte visant à informer des scientifiques brésiliens influents sur la question de l'UAP.


M. Gevaerd espère que l'audience à venir permettra de poursuivre ce qu'il considère comme un rôle de premier plan joué par le Brésil pour apporter de la transparence à la question de l'UAP au fil des décennies.


"Je dirais que le Brésil a un leadership dans ce domaine", déclare M. Gevaerd. "Nous avons un mouvement qui a commencé il y a une dizaine d'années pour demander au gouvernement de faire toute la lumière sur les ovnis".


"Et nous avons réussi", dit Gevaerd. "Maintenant, dans la bibliothèque publique des Archives nationales de Brasilia, il y a 20 000 pages de documents sur les ovnis produits par l'armée de l'air brésilienne en libre accès."


Malgré la longue histoire de l'implication du gouvernement brésilien et la documentation liée à ses enquêtes dans les Archives nationales du pays, Vernet dit que beaucoup au Sénat brésilien restent sceptiques, et que l'audition pourrait fournir une occasion importante de sensibiliser aux questions en cours liées aux phénomènes aériens non identifiés.


"Il faut se rappeler que la plupart des sénateurs sont sceptiques", a déclaré Vernet à The Debrief.

"Il est essentiel de se concentrer sur les documents et les faits officiels du gouvernement américain", ajoute-t-il.

Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #ufo #uap #pan #mufonfrance #bresil #colares