top of page
  • Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

La vérité sur les ovnis avec Michio Kaku



Traduit par le MUFON France, écrit par Jesse Edwards


Ce qui suit est une transcription légèrement modifiée d'une partie d'une conversation plus large avec le professeur Michio Kaku au cours d'un épisode du Newsweek Radio Podcast sur la communication, l'intelligence artificielle, la fission contre la fusion, les ovnis et le patinage artistique.


Jesse Edwards : Que pensez-vous que les OVNIs soient réellement ? S'agit-il d'extraterrestres ? S'agit-il d'êtres interdimensionnels, d'humains nous rendant visite depuis le futur ? Peut-être une combinaison des trois ? A votre avis, qu'est-ce que c'est réellement ?


Michio Kaku : Eh bien, tout d'abord, je pense qu'il y a eu un changement dans la donne. Autrefois, la charge de la preuve incombait aux vrais croyants, qui devaient prouver que ce qu'ils avaient vu hier soir était une sorte de soucoupe volante. Maintenant, la charge de la preuve a été déplacée. Maintenant c'est l'armée, l'armée doit prouver que ce ne sont pas des objets extraterrestres.


Donc, il y a eu un changement radical. Et pourquoi ? Parce que, voyez-vous, la science n'est pas basée sur des observations uniques par une seule technologie. La science est basée sur de multiples modes utilisant de multiples sources de données. En d'autres termes, il ne s'agit pas d'une seule personne qui dit : "J'ai vu quelque chose la nuit dernière". Mais de nombreuses personnes verrouillant simultanément sur quelque chose, pas seulement avec la vue, mais avec des caméras, avec des capteurs infrarouges, avec des capteurs ultraviolets. Donc des observations multiples par des modes multiples. C'est l'étalon-or.


Maintenant, nous n'avions pas ça jusqu'à récemment. Maintenant, nous avons des heures d'images de la Marine qui nous donnent les données brutes grâce auxquelles nous pouvons quantifier beaucoup de ces caractéristiques.


Nous savons maintenant, par exemple, que si vous pouvez croire ces vidéos, ces objets peuvent voler entre Mach 5 et Mach 20. C'est-à-dire 20 fois la vitesse du son. Entre Mach 5 et Mach 20, ils zigzaguent, créant ainsi une force G de plusieurs centaines de G. Les os se briseraient, et les corps seraient écrasés dans cette situation.


Non seulement cela, mais ils peuvent aussi plonger en piqué sur plusieurs kilomètres en quelques secondes, puis se jeter dans l'océan. Ils peuvent apparemment se déplacer dans les océans aussi bien que voler dans les airs.


Donc, nous avons maintenant la quantification de certaines des données. Et puis la question suivante, qu'est-ce que cela signifie si un objet peut voler entre Mach 5 et Mach 20, peut plonger en piqué à des dizaines de milliers de pieds en quelques secondes, créant des forces G de plusieurs centaines de G ?


Qu'est-ce que cela signifie ? Eh bien, nous ne pouvons pas faire une conclusion définitive. Nous pouvons avoir deux conclusions partielles. La première est qu'il s'agit bien sûr d'extraterrestres. C'est quelque chose que l'on ne peut pas exclure, et c'est quelque chose que nous devons prendre au sérieux. Et j'aborderai ce point dans une minute.


L'autre possibilité, cependant, est qu'il s'agisse d'illusions d'optique. Si vous avez un objet qui passe devant vos yeux, par exemple, très lentement, et que vous pensez que cet objet se trouve à plusieurs kilomètres, vous calculez alors que cet objet se déplace à des centaines de kilomètres par heure. En d'autres termes : la perspective - vous devez connaître la distance entre la caméra et l'objet. Vous regardez la distance qui est très difficile à atteindre avec ces bandes vidéo. Avec ces cassettes vidéo, nous ne savons pas à quelle distance se trouvent ces objets.


Donc, en d'autres termes, il est toujours possible qu'il s'agisse d'illusions d'optique de parallaxe.


Maintenant, allons jusqu'au bout de la logique de chaque conclusion.


Disons qu'ils sont extraterrestres. Alors qu'est-ce que cela signifie pour un physicien ? Eh bien, si vous parlez de ces objets à un physicien, la plupart des physiciens lèveront les yeux au ciel, lèveront les mains et diront "impossible", car il faut des siècles, des siècles pour qu'une fusée aille d'une planète à une autre planète dans un autre système solaire, ce qui est irréalisable. Mais vous voyez, il y a une erreur là. L'erreur est de supposer que les extraterrestres sont quelques centaines d'années plus avancés que nous, c'est l'erreur que la majorité des scientifiques font. C'est pourquoi ils disent "bah-humbug, aucune chance que ces objets puissent nous atteindre. Ils sont trop loin." Mais vous voyez, supposons maintenant qu'ils sont des millions d'années plus avancés que nous. Et bien sûr, l'univers a plus de 13 milliards d'années.


Qu'est-ce que quelques millions d'années par rapport à l'âge de l'univers ? Alors nous parlons d'une nouvelle technologie. Nous parlons de civilisations de type 1, 2 ou 3. Une civilisation de type 1 a exploité le pouvoir planétaire. Ils contrôlent la météo. Ils contrôlent les volcans, ils contrôlent les océans. C'est le type 1, un peu comme Buck Rogers.


Puis il y a le type 2, qui contrôle la production du soleil. Ils contrôlent les étoiles. C'est la source d'énergie comme dans Star Trek. Star Trek serait une civilisation typique de type 2. Ils ont colonisé une fraction de la surface de la galaxie, mais pas beaucoup plus que ça.


Ensuite il y a le type 3 - le type 3 est galactique. Ils ont exploité l'énergie d'une galaxie entière, comme Star Wars. Star Wars serait une civilisation de type 3. Maintenant, si vous voulez construire une soucoupe volante qui peut aller entre les étoiles, vous devez probablement être de type 3.


Et pourquoi ça ? Parce que l'échelle d'énergie dont vous avez besoin est l'échelle d'énergie appelée l'énergie de Planck. L'énergie de Planck est l'énergie du big bang, l'énergie d'un trou noir - c'est l'énergie à laquelle l'espace et le temps deviennent instables.


Si vous avez, par exemple, un glaçon et que vous le mettez dans un four à micro-ondes, vous l'allumez, eh bien, la glace finit par fondre, se transforme en eau. L'eau finit par se vaporiser et se transformer en vapeur. La vapeur finit par se décomposer et s'ioniser en quarks et en particules subatomiques. Maintenant, faisons bouillir l'espace ! Si je prends un four à micro-ondes et que je le chauffe à l'énergie de Planck, soit un quadrillion de fois l'énergie du grand collisionneur de hadrons situé près de Genève, en Suisse, l'espace finit par devenir instable. Il commence à bouillir et des bulles se forment à l'intérieur de votre four à micro-ondes. Ces bulles sont des trous de ver, ce sont des passerelles vers un autre univers.


Bien sûr, nous n'avons jamais fait cela, mais c'est ce que les mathématiques impliquent, que finalement vous faites bouillir l'espace au point que des bulles se forment - ces bulles sont des passerelles vers un autre univers. C'est de là que pourraient provenir les extraterrestres de type 3. En d'autres termes, pour voyager à travers les étoiles, vous avez besoin d'un raccourci. Et ce raccourci serait des trous qui sont générés par l'énergie de Planck.


Maintenant, vous avez vu ces trous de ver avant. Pensez à Alice au pays des merveilles, le miroir. Le miroir a été créé par un mathématicien. Charles Dodgson, autrement connu sous le nom de Lewis Carroll, l'auteur d'Alice au pays des merveilles. Le miroir est le trou de ver. Il s'agit d'une passerelle reliant deux univers, de sorte que lorsqu'Alice a passé sa main à travers le miroir, elle est entrée dans un autre univers.


C'est ainsi qu'une civilisation de type 3 pourrait passer d'une étoile à l'autre sans avoir à attendre des dizaines de milliers d'années pour qu'une fusée chimique atteigne les étoiles proches. À propos, une fusée Saturn mettrait 70 000 ans pour atteindre les étoiles les plus proches. C'est pourquoi de nombreux scientifiques pensent que les extraterrestres ne viendront pas de sitôt. Les étoiles sont tout simplement trop éloignées, mais cela suppose que les extraterrestres se trouvent à quelques centaines d'années de nous.


S'ils sont à un million d'années de nous, l'énergie de Planck est envisageable, auquel cas ils font simplement bouillir l'espace et passent à travers.


JE : Est-il vrai que vous avez construit un accélérateur de particules dans votre garage quand vous étiez enfant ?


MK : Oui, c'est vrai. Quand j'avais 8 ans, il s'est passé quelque chose qui a complètement changé ma vie. Le journal disait qu'un scientifique venait de mourir, et sur son bureau, ils ont mis une photo, son bureau, avec un livre inachevé. Et le commentaire était que le plus grand scientifique de notre temps n'avait pas pu finir ce livre.


Eh bien, j'étais fasciné. Je voulais savoir qui était ce scientifique ? Pourquoi n'a-t-il pas pu finir ce livre ? Eh bien, ce scientifique était Albert Einstein, et ce livre était une théorie du champ unifié, la théorie du tout.


Donc, quand j'étais au lycée, je voulais faire partie de cette grande chasse pour trouver la théorie du tout. J'ai donc construit un accélérateur de particules, un accélérateur d'électrons betatron de 2,3 millions de voûtes électroniques dans le garage de ma mère. Il consommait six kilowatts d'énergie et créait un champ magnétique 20 000 fois supérieur au champ magnétique terrestre. Et ma pauvre mère, bien sûr, se demandait ce que son fils faisait, à construire ces choses dans le garage. Eh bien, je recommande à tous les jeunes qui sont également fascinés par la science de relever le défi d'être à la pointe de la science.


JE : Que faites-vous pour vous amuser lorsque vous essayez de vous détendre ?


MK : Croyez-le ou non, j'aime faire du patinage artistique. En fait, si vous allez sur Internet et que vous cherchez simplement "moi" sur Google, "patinage artistique", vous pouvez me voir faire du patinage artistique au Rockefeller Center. Un jour, j'ai emmené mes enfants à la patinoire et je les ai vus tomber et je me suis dit : "Je paie cher pour voir mes enfants tomber." Et je me suis dit, "Je peux l'apprendre moi-même et l'enseigner à mes enfants gratuitement." Eh bien, apprendre à sauter et à tourner était plus difficile que je ne le pensais. Mais après environ un an, n'importe qui peut devenir compétent et apprendre à faire des sauts et des pirouettes élémentaires.


Michio Kaku - physicien théoricien, auteur à succès, conférencier acclamé, futuriste renommé et vulgarisateur scientifique. Cofondateur de la théorie des champs de cordes, le Dr Kaku poursuit la quête d'Einstein visant à réunir les quatre forces fondamentales de la nature en une seule grande théorie unifiée de tout.


Pour vous abonner à notre magazine cliquez sur la photo ci-dessous



Comentários


bottom of page