• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

L'audition du Sénat Brésilien sur les OVNIs a été un succès.


Traduit par le MUFON France, écrit par Claudio Schroeder Moller crédit : Revista ufo


Le 24 juin, le sénateur Eduardo Girão a ouvert la session de l'audition publique du Sénat sur les OVNIs. L'événement, unique au monde, a été un succès absolu, avec une salle presque pleine et plus de 22 000 vues sur la chaîne de télévision du Sénat sur YouTube, et devrait ouvrir des portes pour de futures discussions sur le sujet.


Wilson Picler a commencé par soutenir le postulat de la vie en dehors de la Terre, illustrant par des images et des arguments scientifiques, l'immensité cosmique avec son nombre incommensurable de galaxies et d'étoiles. Il a présenté une enquête sur la croyance en la vie extraterrestre au Brésil, avec des données expressives.


A. J. Gevaerd a ensuite donné une conférence sur les documents aéronautiques concernant les OVNI, en précisant qu'il existe environ 20 000 pages de documents ufologiques qui ont été publiés au fil des ans et qui sont à la disposition du public. Il a exposé une brève histoire de l'ufologie au Brésil, avec des événements importants tels que les contacts et les enlèvements, ainsi que plusieurs projets, tels que la campagne "OVNIs : Liberté d'information".


Gevaerd a également montré des documents avec des illustrations d'OVNIs, y compris ceux qui ont atterri ; type de documentation détaillée qui n'est fait nulle part dans le monde. Le rédacteur en chef d'UFO Magazine a remis la lettre de Brasilia au Sénat, où il a expliqué ce que les ufologues pensent des soucoupes volantes, ce qui a déjà été découvert dans notre pays, et ce qu'ils recommandent de faire, le point principal étant la création d'une commission permanente, civile et militaire, pour la recherche organisée des OVNI.


Jackson Luiz Camargo a parlé de la nuit officielle des ovnis au Brésil, un événement au cours duquel il y a eu une forte manifestation ufologique pendant environ 13 heures, avec des témoins de toutes sortes.


Rony Vernet a exposé les résultats de certains contacts ufologiques qui se sont soldés par des blessures, voire des décès, en donnant pour exemple la fameuse opération Dish, une enquête officielle qui cherchait à comprendre le phénomène Lollipop. Geraldo Lemos a donné une conférence sur la spiritualité et l'ufologie, soulignant la pluralité des mondes habités. Thiago Ticchetti (directeur de MUFON Brésil) a présenté des cas d'ufologie brésilienne considérés comme exceptionnels, comme l'île de Trindade, dont les photos d'OVNI ont même été analysées par le Pentagone.


Inajar Kurowski a expliqué les enlèvements au Brésil, de l'enlèvement de l'indigène Manemuaçu, dont le récit a illustré de grands mauvais traitements de la part des êtres qui l'ont enlevé, y compris sa restitution au milieu d'une forêt de mangroves, à Antônio Villas-Boas et au cas de João Caiana.


Gary Heseltine a commencé par présenter son expérience d'officier de police et d'enquêteur, déclarant que " ( ?) nous avons tellement de preuves sur cette question que c'est un crime qu'elles n'aient pas été rendues publiques jusqu'à présent. Et des événements comme celui-ci rendront cela de plus en plus possible. On vous a menti pendant 75 ans, par de nombreux gouvernements dans le monde entier." Il a exposé d'importants cas d'observations de 1942 à 1990, depuis les OVNI de la Seconde Guerre mondiale jusqu'à l'affaire de la forêt de Rendlesham, en passant par les vidéos récemment diffusées par l'armée américaine, comme le fameux Tic-tac.


Robert Salas a commencé par dire merci, soulignant qu'il avait attendu "(...) 55 ans pour avoir une occasion comme celle-ci, car c'est à ce moment-là que s'est produit l'incident que je vais décrire. Et j'ai toujours voulu parler devant un organe gouvernemental, et c'est ma chance. Merci beaucoup !" Salas a parlé d'OVNIs interférant avec des bases et des silos nucléaires, désactivant des ogives et mettant les sites en état d'alerte, parmi lesquels il a lui-même été témoin d'un des événements. Pour lui, la question nucléaire est très sérieuse : "Nous avons aujourd'hui environ 20 000 têtes nucléaires réparties dans neuf puissances nucléaires." Il souligne que sans ouverture ufologique, le secret ufologique perdurera. L'excès de secret sape la confiance du public, surtout en période de crise existentielle, comme les guerres et le réchauffement climatique. Salas conclut en disant que la fin du secret aurait un impact positif sur l'humanité, en aidant chacun à faire face aux défis qui peuvent se présenter.


La dernière partie de l'audience était consacrée aux questions du public, mais en raison du grand nombre de questions, seules quelques-unes ont été retenues. L'événement a été un énorme succès, faisant entrer la sensibilisation au sujet dans la sphère politique et créant d'énormes opportunités pour que le sujet soit discuté de manière encore plus sérieuse, tout en ouvrant la voie à une éventuelle ouverture ufologique complète et sans voile.


Pour témoigner c'est ici !



Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le MUFON France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au MUFON ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


#ovni #ufo #pan #uap #mufonfrance #robertsalas #bresil