• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Il ne l'a jamais dit "pour ne pas être traité de fou", mais à la fin des années 70 il a vu un OVNI

Le Venadense (habitant de la ville de Venado Tuerto en Argentine) Roberto Pastorino a été encouragé à raconter son histoire après le témoignage du chasseur Juan Perez, qui avait vu un OVNI.


Roberto Pastorino a affirmé avoir vu un vaisseau géant avec une très forte lumière qui se déplaçait lentement. C'était à la fin des années 70


Enhardi par un reportage publié par ce journal le 11 juillet dernier, dans lequel le chasseur Juan Perez de Venada racontait son premier contact avec des extraterrestres le 6 septembre 1978, l'ancien homme d'affaires Roberto Pastorino a déclaré qu'il avait lui aussi eu un contact similaire à cette époque mais qu'il n'en avait jamais parlé au public de peur d'être traité de "fou". La description est la même dans les deux cas : une impressionnante boule de lumière blanche qui se déplaçait lentement et avec des mouvements oscillants.


Pastorino a accepté de parler à ce journal de cette étrange apparition, ce qu'il n'avait jamais dit publiquement. L'apparition a eu lieu "vers 1978 ou 1979", a déclaré l'ancien homme d'affaires, qui ne se souvient pas de la date avec précision, bien qu'il se souvienne du lieu. C'était exactement au niveau du virage mystique "Pastorino", au kilomètre 354 de la route nationale 8.


La courbe "Pastorino" porte le nom d'une station-service emblématique qui a été l'une des plus importantes du sud de Santa Fe des années 70 jusqu'à sa fermeture au milieu des années 90. Ce sont les frères Juan et Roberto Pastorino qui sont propriétaires de la station, située à quelques kilomètres en direction de Buenos Aires.


Il existe un mythe selon lequel c'est l'endroit où des troupeaux de chevaux apparaissent soudainement, et même certains commentaires plus audacieux affirment que c'est la base des apparitions d'objets volants non identifiés (OVNI).


En ce jour indéterminé de 1978 ou 1979, Roberto Pastorino se rendait de son domicile de Venado Tuerto à la station-service dont il était propriétaire, située à une dizaine de kilomètres du centre urbain de La Esmeralda del Sur. L'étrange apparition a eu lieu dans le virage qui porte son nom et celui de son frère Juan, le fameux virage dit "de Pastorino". C'était à 21 heures et "dans la solitude de la nuit et cela a duré environ 3 ou 4 minutes jusqu'à ce qu'il disparaisse", a déclaré Roberto.


"Je me rendais à la station-service et juste au moment de prendre le virage, j'ai vu une lumière très forte sur ma droite et elle venait comme si elle mordait. La lumière montait et descendait. C'était comme une balle qui frappe le sol. À l'époque, il n'y avait aucun trafic, alors je me suis arrêté dans le virage et j'ai vu cette boule de lumière arriver vers moi, puis elle a tourné à gauche", se souvient Roberto.


Il a ajouté : "J'ai ressenti la sensation que tout le monde peut ressentir et qui est d'avoir peur. C'était une chose très étrange, elle ne faisait aucun bruit et la lumière qu'elle dégageait était très impressionnante. Soudain, la lumière a disparu et j'ai continué mon chemin jusqu'à la station-service qui se trouvait à quelques kilomètres du virage où j'avais vu cette immense lumière se déplacer d'un côté à l'autre.


Roberto n'a parlé à pratiquement personne de cette expérience, à l'exception de son frère Juan, avec qui ils possédaient la station-service. "Mon frère m'a dit qu'il avait vu une lumière similaire à la gare et qu'elle faisait les mêmes mouvements que ceux que je lui ai racontés. Après quelques secondes, la lumière s'est éteinte. Nous avions peur parce que près de l'endroit où se trouvait la lumière, il y avait des réservoirs de carburant aériens et nous avions peur qu'ils explosent".


Le lendemain de l'apparition, Roberto a entendu un commentaire à la radio qui l'a intrigué : "Au début, j'écoutais le panorama du matin diffusé par Radio Venado Tuerto (LT29) et j'ai entendu qu'ils avaient vu (la nuit précédente) une soucoupe volante à Amenábar (à environ 70 kilomètres de Venado Tuerto) et qu'elle venait ici".


Avec cette information de la radio, le lendemain de l'événement, Roberto a dit qu'il corroborait que ce qu'il avait vu était réel et non le fruit de mon imagination. Il semble que le même engin qui est apparu à Amenábar soit celui qui est apparu plus tard à Roberto Pastorino à 21 heures et probablement celui qui est apparu pour la première fois au chasseur Juan Pérez dans l'estancia La Victoria ; presque à la même hauteur que la courbe de Pastorino, bien qu'à plusieurs kilomètres en ligne droite.


Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez maintenant nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france


Nos dernières vidéos




#ovni #argentine #mufonfrance

Source : https://www.lacapital.com.ar/la-region/nunca-lo-conto-para-no-ser-tratado-loco-pero-fines-los-70-vio-un-ovni-n2677908.html

1,068 vues0 commentaire