• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

Détails du premier OVNI enregistré en Argentine


Traduit par le MUFON France, écrit par le professeur Antonio Las Heras


Beaucoup de choses ont été dites et écrites jusqu'à présent sur les observations d'ovnis datant de plusieurs siècles, voire de plusieurs millénaires. Nous connaissons d'innombrables histoires sur ces événements.


Les OVNIs en Argentine

Tout au long de l'histoire de l'Argentine et du monde, de nombreuses expériences liées à la présence d'objets volants non identifiés (OVNI) ont été rapportées. Mais quelle a été la première observation rapportée sur le territoire actuel de l'Argentine ? Certains s'étonneront que nous soulignions qu'il s'agit d'un événement "mystérieux" survenu à l'aube du pays.


Quelques jours après que trois mois se soient écoulés depuis le mardi 9 juillet 1816, date de la Déclaration d'indépendance de l'Argentine, impliquant la rupture formelle des liens de dépendance politique des Provinces unies du Río de la Plata avec le Royaume d'Espagne, la première observation d'un phénomène aérien inconnu sur notre territoire a eu lieu le 16 octobre 1816 et a été enregistrée par la Gazeta de Buenos Ayres, le journal fondé par Mariano Moreno Ayres.


En effet, la première observation d'un phénomène aérien de nature inconnue connu sur le territoire argentin a eu lieu le 16 octobre 1816 et a été enregistrée par la Gazeta de Buenos Ayres, le journal fondé par Mariano Moreno, dix jours plus tard, le 26 octobre.


Les nouvelles

Selon l'article publié par le journal, l'incident a eu lieu dans la ville de Rojas, dans le nord-ouest de la province de Buenos Aires. Il est situé à 240 km de la ville de Buenos Aires, à 200 km de Rosario, à 52 km de Junín et à 38 km de Pergamino. Le journal indique que les événements ont eu lieu à trois heures et demie de l'après-midi.


Les objets volants ont été décrits comme quatre "ballons ignés" qui sont descendus du ciel, en tombant sur la terre depuis le sud, un tourbillon accompagné d'une intense secousse. Un bâtiment très léger et fragile situé à proximité n'a pas été endommagé, mais le chariot qui se trouvait à côté a été soufflé.


Des chevaux ont également été "explosés" et une femme qui se trouvait dans sa maison a été soulevée et transportée à environ deux pâtés de maisons au sud, puis à treize pâtés de maisons au nord. Ce fait, sur ce qui est arrivé à cette personne, n'est pas anodin : il n'y a guère de phénomène météorologique et encore moins astronomique, qui soit capable de transporter quelqu'un dans les airs sur un kilomètre et demi.


Rien que cela nous rappelle les histoires de l'Ancien Testament ainsi que divers mythes et légendes, où il est dit que telle ou telle personne a été "attrapée" pour être transportée dans les airs vers des lieux inconnus. Le rapport du journal ne donne pas d'autres informations sur la manière dont la femme a été affectée.


Le reportage ajoute que des herbes brûlées ont été retrouvées, ainsi que le bois et les clôtures en thuya de certaines des maisons environnantes. Ce constat est d'autant plus pertinent qu'il coïncide avec le nombre d'événements survenus au cours des dernières décennies où, après l'atterrissage d'un OVNI, le dénominateur commun est "l'herbe brûlée", généralement de forme circulaire ou ovale.


La Gazeta de Buenos Ayres ne précise pas à cet égard, mais elle souligne la présence d'une végétation affectée. Les mystérieux artefacts qui ont causé toutes ces altérations n'ont pas été retrouvés. Personne n'a réussi à les retrouver, et au moment de la publication de la Gazeta, dix jours après l'épisode, il était impossible de déterminer ce qui était tombé dans la zone et où les objets étaient allés pendant ce temps.


L'OBSERVATION : TEXTE DU RAPPORT DE LA GAZETTE

A trois heures et demie de l'après-midi, on vit descendre de l'atmosphère, sans pluie, un morceau de neige très dure qui, en tombant, se brisa en quatre morceaux, semble-t-il, qui s'écrasèrent avec fracas sur le terrain. Immédiatement, au sud, on a vu une sorte de tourbillon, accompagné d'un tremblement de l'atmosphère, et ces choses ressemblaient à des globes enflammés.


Ils étaient comme du feu et très brillants". "On attribue à ces derniers le fait d'avoir brûlé les pâturages, les bois de certains bâtiments voisins et les clôtures de figuiers de Barbarie avec des signes évidents de feu. L'étrange tourbillon a été dirigé sur la plus grande partie de la population et a provoqué les effets les plus extraordinaires."


" Un bâtiment aussi léger qu'un wagon, qui était mitoyen, fut indemne au moment même où un autre wagon fut soulevé dans les airs, sauvant ainsi les clôtures qui étaient éloignées. On a également vu de nombreux chevaux et vaches être soulevés à une distance d'environ quatre pâtés de maisons de l'endroit où ils se trouvaient. Une femme corpulente a été enlevée de sa maison, également par ascenseur, et transportée dans une direction sud à environ deux pâtés de maisons, d'où elle a également été transportée dans les airs à environ treize pâtés de maisons vers le nord".


Vous aimez nos articles ? Partagez les et faites découvrir le Mufon France !


Vous pouvez nous suivre sur Twitter : https://twitter.com/MufonF


Vous souhaitez adhérer Au Mufon ou nous aider, cliquez ici !


Vous pensez avoir vu un OVNI ? Un seul reflexe, cliquez ici !


Nos Podcasts ici : https://anchor.fm/mufon-france



#ovni #ufo #pan #uap #argentine #mufonfrance