• Nouvelles Ufologiques par le MUFON France

3500 ans : Notre longue histoire avec les OVNIs


Traduction par Bruno Dupont, Enquêteur Certifié MUFON France


Le gouvernement américain a finalement admis que les OVNIS sont réels ...


L'US Navy a confirmé que plusieurs vidéos - dont deux ont été publiées pour la première fois par le New York Times en 2017 et décrivant des «phénomènes aériens non identifiés» (UAP) - étaient authentiques. Les trois vidéos (une autre a été publiée plus tard par le Washington Post), chacun représentant des objets de forme oblongue se déplaçant rapidement, ont été observés par des pilotes de la marine lors d'exercices d'entraînement en 2004 et 2015. La marine n'a pas encore identifié les objets dans la vidéo, et avec le ministère de la Défense, a déclaré les vidéos n'auraient jamais dû être rendues publiques.


Un porte-parole de la Marine a déclaré au Washington Post que l'acronyme «OVNI» porte tellement de stigmatisation qu'il décourage quelqu'un de signaler une observation.


«Ce terme est tellement chargé à ce stade que vous n'allez jamais changer la compréhension des gens de ce que cela signifie», a déclaré la journaliste Leslie Kean, qui a co-écrit l'enquête du New York Times en 2017 sur le programme OVNI (ou UAP) du Pentagone.


Mais les humains n’ont pas seulement commencé à voir des OVNIS flotter au-dessus de nos têtes au cours des dernières semaines… ou en 2015, 2004, 1947 ou même 1639. Les humains ont vu et rencontré des objets volants non identifiés pendant des millénaires.


DÉBUT BIBLIQUE


Des objets volants non identifiés ont été enregistrés tout au long de l'histoire humaine. La seule chose qui a changé est la façon dont les gens - qui s'étalent sur des milliers d'années - ont interprété ces événements inexplicables.


«Le catholicisme, le judaïsme, le bouddhisme, l'hindouisme et toutes les grandes religions ont en fait des images et des anecdotes du phénomène OVNI», explique Diana Walsh Pasulka, auteur de American Cosmic: UFOs, Religion, Technology et professeur de philosophie et de religion.

Certains d'entre eux étaient des comètes, des astéroïdes, des météores et d'autres phénomènes optiques atmosphériques qui étaient scientifiquement inconnus de nos anciens ancêtres, mais d'autres défient encore les explications modernes.


Pasulka explique que dans presque toutes les religions, il y a des «événements de contact» où une figure importante entre en contact avec une figure céleste. Moïse et le buisson ardent, Mohammad et l’ange Gabriel, et la propre visite angélique de la Vierge Marie.


LORSQUE LA RELIGION EST UN OBJECTIF POUR EXPLIQUER L'UNIVERS, DES PHÉNOMÈNES INEXPLICABLES PEUVENT DEVENIR RELIGION.


«Il s’agit du premier contact de l’homme avec quelque chose qu’il interprète comme n'étant pas humain ou de cette planète. Et, s'ils ne sont pas de cette planète, ils sont de facto extraterrestres. »


Pasulka dit que le récit de la Torah sur le combat de Jacob avec un ange est un bon exemple de rencontre avec un phénomène aérien qui a été transformé en récit religieux. «Lorsque vous revenez à la source originale et que vous la lisez dans sa langue d'origine ... cela ne ressemblerait pas à ce que les artistes en ont interprété dans l'histoire occidentale», dit Pasulka, «On dirait qu'il se bat contre une sorte d'être de l'espace extra-atmosphérique. »


Pasulka ne dit pas qu’une figure biblique a combattu un extraterrestre et s’est transformé en texte religieux, mais cette vision d’une figure descendant du ciel pourrait provenir d’une expérience ou d’une observation humaine partagée. Lorsque la religion est une lentille pour expliquer l'univers, des phénomènes inexplicables peuvent devenir religion.


L'ÈRE DES VAISSEAUX


Dans son livre de 2010 Wonders in the Sky: Unxplained Aerial Objects from Antiquity to Modern Times, l'ingénieur et astronome français Jacques Vallee analyse 500 rapports historiques d'observations de phénomènes aériens.


La première observation du livre, datant de près de 3500 ans au Soudan moderne, provient d'une stèle (dalle de granit) de Gebel Barkal qui raconte comment une étoile filante «pareille ne s'était pas produite auparavant» a abattu les Nubiens dans la défaite. . Pour les vainqueurs égyptiens, cela a été considéré comme un miracle et une intervention spirituelle.


Ces observations mystérieuses parsèment l’histoire de l’humanité tout au long du livre de Vallee, aboutissant à un phénomène à Dubuque, Iowa, en 1879. C’est un «grand dirigeable inexpliqué» qui était visible pendant une heure à travers la ville avant de «disparaître à l’horizon».


Pasulka dit qu'à la fin du 19e siècle, les humains ont commencé à changer leur interprétation de l'inconnu d'un cadre religieux à un cadre technologique. Tout au long du 19e et du début du 20e siècle, ce qui se passait sur Terre se répercutait sur la façon dont nous interprétons ce que nous voyions dans le ciel. En 1896 et 1897, de mystérieux «dirigeables» auraient de nouveau été vus partout aux États-Unis.


Même Thomas Edison a pesé en disant: «Vous pouvez me croire que c'est un pur faux ... Je ne doute pas que les dirigeables seront construits avec succès dans un proche avenir mais ... il est absolument impossible d'imaginer qu'un homme pourrait construire un dirigeable performant et garder la question secrète.


À la fin du 19e siècle, des dirigeables remplis d'hydrogène étaient en développement et quelques années plus tard, en 1900, le premier Zeppelin ferait son voyage inaugural. Quel que soit le phénomène aérien que les gens voyaient en 1897, il ressemblait suffisamment à une merveille technologique moderne de l'époque, c'est ce qu'il est devenu.


L'AUBE DES OVNIs


En novembre 1944, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, les pilotes de chasse américains ont commencé à observer des lumières orange et rougeoyantes. Quelques semaines plus tard, un pilote a vu un objet en forme de cigare rouge et sans ailes. Les pilotes ont nommé ces «foo fighters» d'après une phrase absurde utilisée dans un dessin animé populaire sur les pompiers (et, oui, le groupe est nommé d'après cet incident). Les médias ont saisi l’histoire et les théories n’étaient pas loin derrière.


Pourraient-ils être des illusions d'optique? Ou une hallucination de fatigue de combat? Ou ces phénomènes aériens pourraient-ils être des armes nazies super-secrètes? La dernière théorie a retenu l’attention du public. Après tout, les pilotes volaient sur le territoire de l’Axe et de nombreuses rumeurs entouraient le goût des Allemands pour les projets scientifiques extravagants, comme une base lunaire nazie par exemple. En fin de compte, il n'a jamais été établi exactement ce qu'étaient ces foo combattants (et un panel de 1953 finirait par conclure qu'il s'agissait probablement d'un phénomène électrostatique ou électromagnétique).


Mais le 24 juin 1947 allait tout changer.


Tout en recherchant un avion de transport C-46 du Marine Corps, le pilote expérimenté Kenneth Arnold s'est détourné de sa trajectoire de vol d'origine pour aider à rechercher la pente sud-ouest du mont Rainier. Au cours de la recherche, Arnold a observé neuf objets «d'apparence particulière» et peut-être «complètement ronds» volant dans une formation qui lui rappelait des oies. On a estimé plus tard qu'ils volaient à plus de 1 000 milles à l'heure. Quand il l'a signalé (et en supposant qu'il s'agissait d'un nouveau type d'avion à réaction ou d'avion militaire expérimental), l'Army Air Corps l'a rejeté comme un mirage ou une hallucination.


En quelques jours, d'autres sont venus soutenir Arnold en disant qu'ils avaient vu un phénomène aérien similaire. Arnold, inquiet que l'armée ait rejeté son récit, a interviewé la presse locale. Lorsqu'il décrivit au journaliste Bill Bequette du journal East Oregonian ce qu'il voyait ressemblait à «une soucoupe», Bequette les appela «soucoupes volantes», la première fois que le terme fut utilisé.


Quelques années plus tard, le terme «U.F.O» a été inventé par l'armée de l'air. Très utilisé dans le rapport du Robertson Panel de 1953, le même panel qui a rejeté les «foo fighters», l'acronyme s'est avéré utile dans son manque de clarté.


«IL ÉTAIT INIMAGINABLE QUE LES RUSSES POUVENT AVOIR QUELQUE CHOSE COMME CELA.»


«C'était censé signifier quelque chose d'inconnu. Période. Arrêt complet », dit Kean. «Et c’est un terme assez raisonnable à utiliser. Cela pourrait signifier n'importe quoi.


La première hypothèse de ce qu'Arnold et d'autres avaient vu à la fois de l'armée américaine et du public était que c'était les Soviétiques. La guerre froide se réchauffait rapidement en 1953 et les essais de bombes atomiques, les exercices militaires secrets et l'accumulation d'armes étaient toutes des possibilités.


«Il y avait toute une question à savoir s'ils étaient russes, mais ils l'ont écrit assez tôt en raison de l'extrême sophistication de la technologie», dit Kean, qui, avec le reportage pour le New York Times, est l'auteur du livre UFOs: Les généraux, les pilotes et les fonctionnaires du gouvernement tiennent leur compte. «Il était inimaginable que les Russes puissent avoir quelque chose comme ça.»